login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Forum Desarme - Fregateaa - duquesne
Frégate Lance Missile Duquesne
duquesne
Déplacement : 5335t
Longueur : 158m
Largeur : 15,5m
Tirant d'eau : 7,5m
Numéro de coque : D603
Date admission au service actif : 01/04/1970
Date retrait service actif : 23/06/2007
Le forum de cette unité est une page destinée à vous permettre de laisser vos impressions sur ce bâtiment de la Marine nationale. Par exemple, vous pouvez lancer un appel pour retrouver un camarade, présenter une anecdote vous concernant et liée à cette unité ou demander des renseignements sur cette unité. Vos messages peuvent être agrémentés d'une photographie.
Forum Frégate Lance Missile Duquesne
Jauffred
16 / 03 / 12
j'était second-maître mécanicien extérieur en 1987
Chamois
13 / 11 / 08
Sujet : Recherche ancien camarade
Bonjour

Ancien appelé sur le Duquesne, embarqué sur cette belle frégate d'avril 1980 à mars 1981, je recherche des correspondants pour échanger des souvenirs de cette époque lointaine mais encore bien gravée dans ma mémoire.
Les souvenirs les plus tenaces me ramènent aux escales de cette année là, Venise, Split, Tunis, Athènes et Palerme.
Merci de vos messages
Yves
Le motel du pacha
02 / 12 / 06
le 02/12/2006.
Ancien du Duquesne comme mon frère Thierry Laduré,QM1 fourrier, nous étions embarqués ensemble en 1985, basé à Toulon, nous étions très connus dans le monde de la Marine,"chouf" tous les deux,et embarqués ensemble, nous avons passés de formidables moments, des moments inoubliables pour notre famille, et pour les deux vieux retraités que nous sommes désormais, un dans la police, l'autre dans la douane, décidément uniforme, quand tu nous tient ! C'est pour la vie...signé: les frères Laduré.
Morx
29 / 09 / 06
Sujet : Mission Baltique
Quartier-maitre mécanicien à l'époque et oeuvrant machine arrière Je garde comme M.BESNAULT un souvenir des manoeuvres d'un bizarre chalutier suréquipé d'antennes. Le survol par des avions du pacte (types "badger" et "bison" selon l'appellation OTAN de l'époque )fut aussi remarquable. La découverte du soleil de minuit reste fortement imprimé dans ma mémoire.
Amicalement.
Philvaud
25 / 08 / 06
Sujet : Mission Océan Indien 1978/1979
J'étais également présent lors de cette mission comme OM détecteur . Je suis amateur de photos de cette longue mission . Merci à tous
Luky luke
11 / 12 / 05
Sujet : Mission Océan Indien 1978/1979
Je viens de retrouver le magnique livre édité par le bord sur cette mission.Je suis à votre entière disposition pour partager ces souvenirs d'escales.
Depart de TOULON le 30/10/78
La Sude le 03/11/78
DJIBOUTI le 16/11/78
ABU DHABHI le 05/12/78 -07/12/78
MAURICE le 16/12/78 -21/12/78
REUNION LE 22/12/78 30/12/78
MAYOTTE le 02/01/79 04/01/79 (j'étais St Eloi)
DJIBOUTI 09/01/79 24/01/79
BOMBAY 30/01/79 -05/02/79
COLOMBO 08/02/79 15/02/79
UMM QSAR 21/02/79 26/02/79
DAMMAN 28/02/79 05/03/79
DJIBOUTI 11/03/79 -24/03/79
PORT SOUDAN 22/04/79 25/04/79
DOHA 21/05/ 24/05/79
SUEZ 15/06/79 16/06/79
Retour à TOULON 20/06/79
Cliff
27 / 09 / 05
Sujet : Croisière d'endurance
J'étais quartier-maître secrétaire en février 70 lors de la croisière d'endurance du "Duquesne". Je me permets d'évoquer quelques souvenirs : nous avons appareillé en février de Toulon, portant la marque du Vice-Amiral d'Escadre Salmon qui allait partir en retraite lors du retour à Brest, direction Santa Cruz de Teneriffe. Je me souviens que la Guardia Civile n'était pas tendre...
Puis, ce fut la traversée de l'Atlantique direction Fort de France : là ce fut épique, pensez un navire qui porte le même nom qu'un célèbre rhum !!!
Le séjour fut pourtant attristé par la nouvelle de la perte de l'"Eurydice", je me souviens que nous avons tous assisté à une messe à la cathédrale.
Après ces quelques jours en Martinique, nous avons traversé la Mer des Caraïbes vers les USA et Philadelphie où nous étions le premier navire de guerre français à accoster. La mise à quai sans l'aide de remorqueur a été apprécié à sa juste valeur.
Après Philadelphie et sa fameuse Baie Delaware que nous avons remonté pendant des heures avec l'équipage au poste de bande (qu'est ce que l'on a pu avoir froid ce jour là) ce fut Norfolk en Virginie. De là, nous sommes allés visiter New-York en bus et je me souviens de l'arrivée par le Tunnel Lincioln sous l'Hudson River, la 5ème Avenue, La Statue de la Liberté, Central Park, la visite de l'ONU....
Enfin, ce fut Halifax en Nouvelle Ecosse où nous étions à couple avec la "Galissonière". En une nuit, plusieurs dizaines de centimètres de neige....
Le retour vers Brest permis d'effectuer des essais dont celui à PMP (pleine vitesse) je me souviens que c'était quelque chose. Pont interdit, on sortait en douce par le poste arrière pour se rendre compte de la vitesse.
Nous sommes arrivés en avance sur le timing prévu et on a fait des ronds dans l'eau au large de Brest toute la nuit avant d'accoster un beau matin de mars.
Voilà, cela m'a fait plaisir d'évoquer ce qui reste pour moi d'excellents souvenirs. Je vais essayer de retrouver des photos.
Source : var matin
24 / 02
Sujet : L'amiante en invitée surprise
Les travaux sur les chaudières du Duquesne sont arrêtés depuis mi-février pour cause d'amiante. Ce nouvel incident fait dire à certains syndicats de l'arsenal que seul le respect des délais de chantier, au détriment de la sécurité, préoccupent les marins

La frégate lance-missiles Duquesne, actuellement en cale sèche pour cause d'entretien intermédiaire, ne retrouvera certainement pas la pleine mer le 29 avril prochain comme initialement prévu. Accusant déjà un retard d'un mois, le chantier pourrait même s'éterniser bien au delà du 1er juin puisque le syndicat CGT de l'arsenal menace d'empêcher quiconque de monter à bord ! Ni plus ni moins.

La cause de ce mouvement d'humeur est une nouvelle fois l'amiante, le « minerai tueur » comme l'appellent certains. Déjà responsable des suspensions de chantier à répétition qui, l'an dernier, avaient passablement perturbé le grand carénage de la frégate antiaérienne Cassard, l'amiante refait donc parler d'elle.

Mais cette fois l'affaire semble plus grave. Et les syndicats ne veulent plus croire à un simple dysfonctionnement. Ne machant pas leurs mots, Dominique Bousseau et Robert Teisseire, respectivement secrétaire général adjoint de la CGT arsenal et élu CGT au Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, « accusent » clairement les responsables du Service de soutien de la flotte (SSF).

Avec une préférence marquée pour la première des deux hypothèses, ils déclarent : « ou ils ont sciemment exposé du personnel à une atmosphère amiantée, ou ils sont proprement incompétents. » Et d'avancer les arguments suivants : « En découpant les tôles de protection thermique d'une chaudière, il fallait logiquement s'attendre à trouver de l'amiante. De toute façon, cet incident n'aurait jamais du arriver dans la mesure où il existe désormais une cartographie qui répertorie, pour chaque navire de guerre, les endroits où il reste encore de l'amiante. »

Avant toute chose, le vice-amiral Philippe Sautter, directeur du SSF, tient à préciser que « les mesures d'enpoussièrement ou de comptage de fibres effectuées par le laboratoire de la Marine ont conclu à une non contamination de l'air. Le personnel n'a donc pas été exposé à une atmosphère amiantée. »

Absolument pas disposé à entretenir la polémique avec la CGT Arsenal, il déclare par ailleurs : « Depuis trois ans, le Duquesne est réputé désamianté. Et je dois avouer que l'on pensait que l'amiante avait été retirée de l'intérieur des chaudières. Maintenant pour en revenir à la cartographie évoquée par les syndicats, tout le monde sait très bien qu'en ce qui concerne les vieux bateaux, cette cartographie n'est pas fiable à 100 %. »

« Pour que cette cartographie soit fiable, il faudrait tout démonter au risque de libérer des fibres d'amiante. » précise le capitaine de vaisseau Pierre Soudan, commandant du Duquesne.

Gageons que ce nouvel incident serve à prendre à l'avenir encore plus de précautions.
Sinbadfrsa
02 / 02
Sujet : Rayon vert
J'étais EV1 quand j'ai embarqué en tant qu'Officier d'interception. Je me souviens d'une belle mission en mer Baltique, passant par les Scapaflow et l'Ile de l'Ours, pour chatouiller nos ennemis d'alors, les camarades soviétiques!
Nom :
Prénom :
Pseudo :
E-Mail :
Photo :     (photo de l'unité)
Titre :    
Message :    
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.