login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Marine - Affretes - abeillebourbon
Abeille Boubon
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Abeille Boubon

05 / 07 / 2006
Sujet : Kevin Mama
Kevin Mama
Abidjan(Cote D'Ivoire).
Mon email perso : kmama@ifrance.com

Bonjour,

Je viens par la présente solliciter de votre haute
bienveillance, une assistance de grande importance.
Je me nomme Monsieur Kevin Mama je suis le fils de feu
Dr.DONATUS Mama ex Directeur des Mines de la république de
Sierra-Leone.

Mon père était assassiné par des rebelles de Sam
Bockary lors d'une visite sur un site d'exploitation
d'or et de diamant situé à 230 KM de FREETOWN,la
capitale de notre pays.

Après le décès de notre père,la vie est devenue très
difficile pour nous,car nous étions constamment menacé
par les rebelles.Compte tenu de cette situation
difficile, ma mère s'est arrangée avec un des
meilleurs amis de mon défunt père pour nous faire
quitter le pays.

Ma mère a donc pris sur elle tous les biens de mon
père qui étaient dans son coffre fort qui est une caisse
mettalique et tous ses documents importants
qu'elle a emmené avec moi en Côte d'Ivoire .
Nous sommes présentement en Côte d'Ivoire avec des
biens y compris la somme de 12 millions des dollar
Américains.Comme nous ne connaissons personne en Côte
d'Ivoire,ma mère a décidé de déposer cette caisse
metallique dans une compagnie privée de sécurité de la
place afin de les sauvegarder et protéger cette
importante somme d'argent que nous ne pouvons garder
sur nous à l'hôtel.

Compte tenu du climat politique instable en Cote
D'Ivoire et que notre famille est très connue dans la
sous région, ma mère a décidé de chercher un
partenaire afin d'investir cette somme hors du
continent dans des domaines rentables,c'est donc la
raison pour laquelle nous venons vers vous pour
solliciter votre assistance et nous aider à investir
dans votre pays.

La meilleure méthode pour conclu cette transaction vue
la tention politique en cote d'Ivoire, sera d'expédier les
fonds dans un autre pays comme le votre .
Dès l'arrivée de ces fonds dans votre pays, vous
allez les récupérer et les sauvegarder et engager les
démarches pour nous aider à venir nous intaller dans votre
pays.

Nous avons prevu pour vous 15 % du montant total des biens.

Répondez-moi le plus tôt possible.

QUE DIEU VOUS GARDE.
SINCEREMENT,

Kevin Mama.




Alabordache
12 / 11 / 2005
Sujet : L'Abeille Bourbon (Marine nationale) remorque un navire en détresse


Une difficile opération de remorquage a eu lieu samedi 12 novembre 2005 dans l'après-midi au large de la Bretagne pour venir en aide à un cargo en panne de propulsion, dont la perte de la cargaison le fait gîter dangereusement, a-t-on appris de la préfecture maritime de l'Atlantique.

Le cargo maltais "Black Pearl" qui faisait route de la Finlande vers l'Algérie a perdu près de 1.000 mètres cubes de planches de bois. Il se trouve actuellement à environ 110 kilomètres au nord-ouest de la pointe Saint-Mathieu (Finistère) et le remorqueur "Abeille Bourbon" doit le ramener à petite vitesse vers le port de Brest dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué sans plus de précision la préfecture maritime.
Son porte-parole, Sylvain Le Berre, a indiqué que "l'Abeille Bourbon' a commencé ses opérations de remorquage vers 15h30 samedi, une fois que le 'Black Pearl' avait réduit sa gîte de 35 à 10 degrés".

La cargaison

Le remorqueur de soutien de la marine nationale "Argonaute" tentait de récupérer la cargaison afin qu'elle ne constitue pas un danger pour la navigation.

Le cargo maltais, qui navigue avec 18 hommes à bord, avait appelé le CROSS-Corsen (centre régional opérationnel de surveillance et de secours) à 8h samedi pour une avarie moteur et la perte d'une partie de sa cargaison.

Le préfet maritime de l'Atlantique, le vice-amiral d'escadre Laurent Mérer, a immédiatement demandé à l"'Abeille Bourbon" et à l"'Argonaute" de rejoindre le cargo. A leur arrivée vers 12h30, le "Black Pearl" gîtait de 35 degrés et certaines vagues hautes de 3 mètres passaient par-dessus le pont, selon la préfecture maritime.

L'équipe d'experts de la marine nationale déposée à bord a donné aux 18 hommes d'équipage les recommandations nécessaires pour que le navire retrouve une assise suffisante avant le début du remorquage. "Le bateau s'est redressé à 10 degrés de gîte quand il ne restait plus de planches de bois sur le pont, et que l'eau entrée dans le bateau avait été pompée", a précisé Sylvain le Berre.

Sans propulsion, un cargo pris en remorque doit présenter une bonne stabilité pour encaisser les à-coups de la traction et de la force des vagues. Le "Black Pearl" faisait route de Valkon (Finlande) vers Oran (Algérie). Il appartient à la société Stone Ship Invest, qui a deux adresses, en Norvège et en Italie, selon la préfecture maritime.
Alabordache
28 / 10 / 2005
Sujet : Un défaut de construction de la structure de l'Abeille Bourbon
Vendredi 28 octovre 2005 matin, l'Abeille Bourbon est entrée en forme n° 3 du port de Brest pour être réparée. Cet « arrêt technique précipité pour cause de déformation de plusieurs membrures » suscite des interrogations sur le sérieux de la société de classification qui a autorisé le remorqueur de haute mer à prendre du service, avant de s'assurer qu'il pouvait remplir toutes les conditions pour faire du sauvetage en mer, sachant que ce type de navire est fait pour affronter des mers fortes, voire très fortes.

En effet, vendredi, une déformation de la structure avant du navire a été constatée. Le groupe Bourbon a pris la décision de la renforcer avant la mauvaise saison, ce qui implique un arrêt d'une dizaine de jours. Durant cette période, c'est l'Abeille Languedoc qui assure la veille.

A noter que ce défaut du remorqueur a été rectifié sur l'Abeille Liberté, avant sa livraison à Cherbourg par le chantier norvégien.
Alabordache
04 / 08 / 2005
Sujet : Un cargo remorqué par l'Abeille-Bourbon
L'Abeille Bourbon est à nouveau sortie hier dans la nuit. Cette fois il s'agissait de porter assistance à un cargo en difficulté alors qu'il se trouvait à proximité du rail d'Ouessant. Un filet dans l'hélice entravait la manoeuvre du navire.

Après la collision survenue entre deux cargos, mardi, au large de Roscoff, l'Abeille Bourbon a de nouveau été mobilisée, hier dans la nuit, pour porter assistance à un cargo signalé en difficulté au large d'Ouessant. Il est aux environs de minuit, mercredi, lorsque le capitaine de l'Okapi, cargo battant pavillon Antigua et Barbuda aux Antilles et immatriculé à Saint-James, également aux Antilles, alerte le Cross Corsen. Alors qu'il se trouve à proximité du dispositif de séparation du trafic, le capitaine signale qu'il ne peut plus gouverner et que le navire est à la dérive. La préfecture maritime ordonne immédiatement la mise en demeure de l'Okapi car ce dernier représente un danger à la navigation.

La compagnie d'armement du navire, la société allemande Okapi shipping est mise en contact avec la société des Abeilles. Un contrat entre les deux sociétés est passé afin d'organiser l'opération de remorquage. L'Abeille Bourbon appareille de Brest et se rend aussitôt sur zone. L'Okapi venait de Taragone en Espagne et se dirigeait vers South Shields au Royaume-Uni. Il fera donc étape par Brest où il a été remorqué. C'est un filet pris dans l'hélice qui entravait la manoeuvre du cargo.
Alabordache
02 / 08 / 2005
Sujet : Intervention de l'Abeille Bourbon sur une collision entre deux cargos


Une collision entre deux cargos s'est produite en mer le mardi 2 août 2005 matin au nord de la Bretagne, mais n'a fait, a priori, aucune victime ni causé de pollution, d'àprès la Préfecture maritime de l'Atlantique située à Brest (Finistère).

Selon les messages radios reçus par l'autorité maritime, la collision entre le porte-conteneurs grec «Sirra Express» et le vraquier battant pavillon des Bahamas «Dogger» a eu lieu à 6h20 mardi, à mi-distance entre les côtes britanniques et françaises, à environ 90km au sud du port anglais de Falmouth.

«Le 'Sirra Express' aurait abordé par l'avant le 'Dogger' et sa coque présenterait une fissure de 5 mètres de long à 2 mètres au-dessus de la ligne de flottaison», a expliqué le lieutenant de vaisseau Olivier Colas, chargé de communication à la Préfecture maritime de l'Atlantique. Pour autant, le grand porte-conteneurs (près de 28.000 tonnes) n'a pas demandé assistance et devrait rallier un port par ses propres moyens.

Le «Dogger», un petit vraquier de 1.092 tonnes va rejoindre le port de Falmouth, sous l'escorte du remorqueur britannique «Anglian Princess» qui a rejoint la zone de la collision vers 9h30, selon la Préfecture maritime de l'Atlantique.

La Marine nationale a dépêché sur zone le remorqueur de haute mer «Abeille-Bourbon», basé à Brest qui n'arrivera sur les lieux que vers midi. Un appareil des douanes françaises a décollé pour s'assurer qu'il n'y a effectivement aucune trace de pollution. «L'enquête nous dira les circonstances exactes de la collision», a précisé l'officier de communication de la Préfecture maritime.

Près de 300 navires de commerce empruntent chaque jour cette route maritime de transit entre l'Atlantique-Sud et la Manche, appelée communément «rail d'Ouessant» ou dispositif de séparation du trafic d'Ouessant (île à l'ouest du Finistère).
Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.