login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Marine - Servicepublic - flamant
Patrouilleur de Service Public Flamant
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Patrouilleur de Service Public Flamant
Babar
20 / 12 / 2009
Sujet : PSP Flamant : Nouvelle mission de police des pêches
PSP Flamant : Nouvelle mission de police des pêches

Après une période d'entretien de deux semaines, le Patrouilleur de service public (PSP) Flamant a retrouvé la mer depuis le 15 décembre pour une mission de surveillance des pêches au large de Dunkerque.

Cette mission permet un contrôle régulier des pêches effectuées dans les eaux territoriales françaises, notamment au niveau de la façade Manche/Mer du Nord en ce qui concerne le Flamant. Après l'identification visuelle ou radiophonique d'un bateau qui croise la route du Flamant, le PSP contacte le CROSS (Centre régional de sécurité et de secours) afin de connaître ou non la nécessité de contrôler le navire. Dans ce dernier cas, une équipe de contrôle des pêches se rend sur le bateau, composée du Commandant en Second du navire (habilité à émettre des PV d'infraction), du capitaine d'armes et du chef de quart.

Après un contrôle des papiers du bateau, du journal des pêches, la vérification de la cale et des chaluts, un PV de renseignement peut être émis en cas d'infraction. Ce dernier est ensuite transmis aux Affaires maritimes qui s'occupent de sa gestion.
Alabordache - marine nationale
24 / 10 / 2005
Sujet : La marine nationale Partenaire de la 7 éme édition de la Transat Jacques Vabre 2005
Ce qui unit depuis des années la marine nationale et le monde de la voile, c’est la passion commune pour la mer. La Marine nationale est naturellement liée au monde de la voile dont elle partage les valeurs que sont le goût de l’effort, l’esprit d’équipage, la fascination pour l’élément naturel. Elle est fidèle au partenariat de la Transat Jacques Vabre depuis 1993.

Les deux départs de la course pour les monocoques et les multicoques seront donnés à partir des bâtiments D’Entrecasteaux et Flamant de la Marine nationale respectivement les 5 et 6 novembre 2005 au Havre.

Rôle des bâtiments :

Le Bâtiment de Sauvetage et d'Entraînement (BSE) D'Entrecasteaux, basé à Brest, appartient au dispositif de sauvegarde maritime. Il s'est notamment illustré dans la lutte anti-pollution du naufrage du Prestige. Il participe en outre, avec ses 55 membres d'équipages, à la formation des personnels de la marine, et à l'entraînement des commandos et flottilles d'hélicoptères.
Situé en retrait de la ligne de départ, il embarquera journalistes et invités de marque et donnera le départ par un tir de canon.

Le Flamant, basé à Cherbourg, est un Patrouilleur de Service Public (PSP) spécialisé dans les missions de police des pêches, et de lutte contre les pollutions en mer.
Il sera situé sur la ligne de départ et embarquera le comité de course.

Présents au Havre Bassin de l'Eure – Quai Guinée du 28 octobre au 06 novembre pour le D’Entrecasteaux et du 03 au 06 novembre pour le Flamant, ces bâtiments de la marine seront ouverts au public selon les modalités suivantes :
- D’Entrecasteaux : du 29 oct au 3 nov – 14h à 17h ;
- Flamant : le 04 novembre toute la journée.

Par ailleurs le cotre Mutin, voilier-école de la marine construit en 1926, au gréement traditionnel, sera également présent au Havre Bassin Paul Vatine – Quai Sud du 30 octobre au 06 novembre. Il côtoiera les voiliers de haute technologie aux départs de la course et sera ouvert au public du 1er au 04 novembre de 14h00 à 17h00.

L’espace marine nationale :

Une tente marine de 300m2 située à l’entrée du village de la course présentera du 1er au 06 novembre à travers une exposition de photos, maquettes et films vidéo, les différentes missions de sauvegarde maritime de la marine :
- sauver les marins en détresse ;
- assister les navires en difficulté ;
- lutter contre la pollution ;
- surveiller nos approches maritimes ;
- se garder des trafics illicites (trafics de drogue et d’armes, immigration clandestine, pêche illégale, piraterie et terrorisme) ;
- garder nos ressources halieutiques.

Le week-end des Ecrivains de marine :

En ouverture de cette semaine placée sous le signe de la Transat Jacques Vabre, aura lieu les samedi 29 et dimanche 30 octobre les Rencontres avec la mer, le rendez-vous annuel des Ecrivains de marine.
Pour cette deuxième édition des Rencontres avec la mer, les Ecrivains de marine ont choisi de faire escale au Havre, au village de la Transat Jacques Vabre, afin de partager avec le public leur passion de la littérature et de la mer. Dans « l’Espace des Rencontres avec la mer », une tente de 300m2 installées entre l’entrée du village de la course et le Casino, les Ecrivains de marine rencontreront le public autour de récits et de lectures sur le thème des « Héros de la mer » à l’occasion de la parution de leur livre aux Editions des Equateurs. Outre ces récits, les Ecrivains de marine, des skippers des monocoques et multicoques de la course et des représentants de la SNSM dialogueront avec des jeunes de la ville.
Inauguration le samedi 29 octobre à 11h00 en présence de monsieur Rufenacht, maire du Havre et de l’amiral Oudot de Dainville, chef d’état-major de la marine.
Alabordache
20 / 09 / 2005
Sujet : Le Flamant au port de commerce de Cherbourg
Dans le cadre de la deuxième rencontre Nation Défense (RND 2005) organisée par le ministère de la défense, le patrouilleur de service public Flamant sera en escale au Port de Commerce de Cherbourg du samedi 24 septembre au dimanche 25 septembre 2005.

L'équipe du Flamant organise une oblitération d’un timbre spécial RND 2005, sur le thème de la sauvegarde maritime

De plus, toutes les heures, des promenades sur le plan d’eau seront organisées dans son embarcation rapide Hurricane.

Horaires des visites :
Samedi de 14h30 à 18h.
Dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Alabordache
25 / 07 / 2005
Sujet : Un nouveau commandant à bord du Flamant


L'équipage du patrouilleur de service public le Flamant a accueilli son nouveau commandant lors d'une cérémonie en présence de l'amiral Goursaud vendredi en début de matinée. A 40 ans, le lieutenant de vaisseau Laurent Saint-Rémy remplace Charles Lorieux, en poste depuis dix mois et partant vers Toulon.

Le nouveau commandant est entré dans la Marine nationale en 1981. A la suite d'une carrière d'officier-marinier dans la spécialité de fusilier commandos, il a été reçu en 1995 au concours des officiers spécialisés de la Marine. « J'ai été affecté sur le porte-hélicoptères Jeanne-d'Arc entre 1999 et 2001 comme officier fusilier et instructeur, puis sur le porte-avions Charles de Gaulle comme chef du service courant. »

Il vient de quitter le commando Hubert où il était responsable de la logistique opérationnelle depuis 2003. Il prend la tête d'un équipage composé d'une vingtaine de marins sur le Flamant, construit à Cherbourg en 1995.
Marine nationale
06 / 01 / 2005
Sujet : Assistance du PSP Flamant à un chalutier dieppois
Le 6 janvier 2005, aux environs de 14h00 locales, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg reçoit un appel du chalutier Ocecas Valou.

Ce chalutier, immatriculé à Dieppe, informe le CROSS que sa drague est prise dans une épave alors qu’il est en action de pêche, à 15 nautiques au nord-est de Port-En-Bessin.

Le patrouilleur de service public (PSP) Flamant de la marine nationale qui navigue au même moment à 10 nautiques propose immédiatement son assistance au chalutier en détresse.

Vers 14h20, deux plongeurs du PSP Flamant inspectent la drague. Après avoir constaté que le chalut est pris dans l’hélice de l’épave, les plongeurs procèdent alors à son désengagement.

L’Ocecas Valou a ainsi pu reprendre sa route sans encombre.

27 / 06 / 2004
Sujet : Prise de commandement Flamant
Le capitaine de frégate Marc Gaullier, commandant de la flottille des patrouilleurs de la Manche, a reconnu le lieutenant de vaisseau Charles Lorieux comme nouveau commandant du patrouilleur de service public (PSP) Flamant. Après quatre mois de travaux de réfection sur sa coque, le patrouilleur va retrouver Cherbourg son port base.
Source : reuters
02 / 01 / 2003
Sujet : Pas de pollution détectée après la collision en mer du Nord
Les enquêteurs maritimes cherchent toujours à comprendre comment un second cargo, le Vicky, a pu entrer mercredi en collision avec l'épave du Tricolor, un roulier norvégien échoué depuis le 14 décembre dans le détroit du Pas-de-Calais.

L'épave du navire norvégien avait déjà été percutée le 16 décembre par un cargo allemand.

"Cet accident n'aurait jamais dû se produire", a déclaré à Reuters Derek Smith, inspecteur régional des garde-côtes britanniques.

"On joue à la roulette russe avec la sûreté maritime dans le Channel", a déploré pour sa part Andrew Linington, du syndicat national des officiers du transport maritime et aérien.

Du côté français, les autorités maritimes n'ont détecté aucune trace de pollution mais soulignent que le Vicky, un navire turc transportant 66.000 tonnes de kérosène, a perdu un peu de carburant.

"Un peu de carburant de propulsion a été perdu et pour la cargaison une solution technique a été trouvée, avec le transfert d'une soute à une autre", a déclaré le directeur du centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Gris-Nez (Pas-de-Calais), Philippe Bacquet.

Le secrétaire d'Etat aux Transports et à la Mer, Dominique Bussereau, a annoncé qu'il contacterait rapidement ses homologues européens concernés pour renforcer les mises en garde nécessaires auprès de tous les commandants de navire.

Il a précisé qu'il présiderait samedi au Cross de Gris-Nez une réunion de travail "visant à renforcer la sécurité maritime dans le Pas-de-Calais".

Mercredi, le Vicky, un bâtiment de 242 mètres qui venait de quitter Anvers (Belgique) pour New York, a percuté le Tricolor en dépit de la présence de cinq bouées lumineuses à 150 mètres de l'épave.

LE VICKY ALERTÉ

Grâce à la marée montante, il a pu se dégager par ses propres moyens et rejoindre une zone de mouillage au large d'Ostende (Belgique), où il fait l'objet d'inspections.

Couché sur le flanc bâbord, le Tricolor gît par 25 mètres de fond avec 2.862 voitures de luxe à bord, à une trentaine de kilomètres au large de Dunkerque.

Les autorités maritimes jugent ce nouvel accrochage d'autant plus étonnant que des annonces radios sont faites toutes les 30 minutes aux navigateurs présents dans la zone.

En outre, le Cross Gris-Nez alerte individuellement chaque navire empruntant la voie montante du dispositif de séparation du trafic du Pas-de-Calais et les services d'Ostende et de Douvres se chargent de ceux venant des ports belges et britanniques.

Trois patrouilleurs de la gendarmerie se trouvent également sur les lieux jour et nuit.

"On peut difficilement en faire plus. S'il reste des progrès à faire, c'est certainement au départ des ports belges où l'on pourrait donner une brochure avant le départ de chaque bateau", a dit Philippe Bacquet.

La préfecture maritime de Cherbourg a affirmé pour sa part qu'un patrouilleur de la Marine nationale, le "Flamant", qui assure la sécurité autour de l'épave, avait alerté le Vicky de la position de l'épave.

"Pour une raison inconnue, le pétrolier n'a pu éviter la collision", a-t-elle précisé.

Le 14 décembre, le Tricolor était entré en collision avec un porte-conteneurs battant pavillon bahaméen, le Kariba, mais ses 24 membres d'équipage avaient pu être secourus.

Quarante-huit heures plus tard, l'épave avait été heurtée par un cargo allemand, "Le Nicola", qui avait pu également se désengager et reprendre sa route.

Après cet accrochage, le balisage autour de l'épave avait été renforcé pour éviter tout nouvel accident.

Depuis le début des opérations de pompage du carburant, quelque 640 m3 de fioul sur les 2.000 m3 contenus dans les réservoirs du Tricolor ont été retirés des soutes par le navire atelier Asian Hercules 2. L'armateur norvégien évalue à deux semaines encore le délai nécessaire pour pomper l'intégralité du carburant.
Source : ap
30 / 12 / 2002
Sujet : Tricolor: poursuite des opérations de pompage
La surveillance nautique et les opérations de pompage se sont poursuivies autour de l'épave du "Tricolor", le navire norvégien qui a coulé le 14 décembre à la suite d'une collision avec le porte-conteneurs bahaméen "Kariba".

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a précisé lundi que la surveillance de la zone était désormais assurée par le patrouilleur "Flamant", qui a relevé le "Thétis".

Par ailleurs, le navire-atelier "Asian Hercules II" de la société néerlandaise Smit Salvage a poursuivi ses travaux de pompage des quelque 2.000 mètres cubes de fioul contenus dans les réservoirs du bateau, qui a fait naufrage avec plus de 2.800 voitures de luxe à bord. Selon les autorités, on a désormais pompé 640 m2 de fioul et le navire-atelier reprendra la mer jeudi.

La préfecture maritime a précisé qu'aucune pollution n'avait été constatée lors d'un survol mené dimanche par un hélicoptère de la Marine nationale. Depuis l'accident, l'épave est entourée de cinq balises lumineuses fixes.
Source : afp
05 / 12 / 2002
Sujet : Un patrouilleur de la Marine nationale se prépositionne avant le passage du pétrolier "Byzantio"
Le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord a décidé lundi de faire appareiller le patrouilleur "Flamant" pour le prépositionner en vue du passage au large des côtes françaises du pétrolier "Byzantio", parti vendredi d'Estonie.

Ce pétrolier battant pavillon maltais et chargé de 50.000 tonnes de fioul lourd était lundi au large des côtes danoises et est attendu au port de Rotterdam mercredi après-midi.

Sans attendre le transit éventuel du pétrolier en zone anglaise, au large des côtes françaises, le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord a donc décidé lundi de faire appareiller le "Flamant" pour le prépositionner devant Dunkerque "à toutes fins utiles, en sus des moyens déployés en permanence dans le détroit du Pas de Calais".

Le pétrolier présente des points communs troublants avec le "Prestige", qui a sombré le 19 novembre dernier et dont le fioul lourd a souillé les côtes de la Galice (nord-ouest de l'Espagne): même âge, 26 ans, même structure à simple coque, même affréteur et même cargaison. Construit en 1976, le "Byzantio" est affrété par Crown Resources, société enregistrée en Suisse.

La France avait demandé la semaine dernière à l'Estonie de contrôler ce bâtiment accusé d'être un "navire poubelle". Après inspection des documents, certificats et systèmes du navire, le pétrolier a été autorisé à quitter le port de Tallinn vendredi.
Source : cols bleus
02 / 04 / 2002
Sujet : Le major général de la Marine en visite à Cherbourg
Le programme du VAE Alain Oudot de Dainville était particulièrement dense pour sa visite à Cherbourg, ce mercredi 13 mars. L'adjoint territorial, le CV Luc Maldague, et l'ICETTM René Stéphan attendaient du haut de la vigie du Homet le major général pour une présentation du schéma directeur Cherbourg 2005, de l'avenir du Laboratoire d'analyse de surveillance et d'expertise de la Marine (Lasem) et, guidé par l'ICETA Jean-Marie Douillot, des installations de démantèlement des sous-marins nucléaires.
La deuxième partie de la matinée a été consacrée à une table ronde avec tous les représentants du personnel qui ont été ensuite à une déjeuner. Aucune baisse de régime pour le programme de l'après-midi puisque le major général tenait à visiter et à rencontrer le personnel du SSF, du commandement des patrouilleurs de la Manche, du patrouilleur de service public Flamant, de la base navale et du bataillon des marins pompiers.
Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.