login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Marine - Commandement - tonnerre
Bâtiment de Projection et de Commandement Tonnerre
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Bâtiment de Projection et de Commandement Tonnerre
Http://www.meretmarine.com
03 / 03 / 2009
Sujet : Le BPC Tonnerre inaugurera l'après Jeanne d'Arc en mars 2010


L'Etat-Major des Armées et la marine ont donc tranché, a-t-on appris de source militaire. Ce sera le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre qui sera le premier à assurer la relève du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc. Mis en service en 1964, le navire école de la marine réalisera une dernière campagne avec les officiers élèves l'hiver prochain, ultime tournée d'adieux qui devrait se dérouler de décembre 2009 à mai 2010. La Jeanne sera ensuite désarmée mais, avant même qu'elle ne rentre à Brest, le Tonnerre inaugurera la nouvelle version de la campagne de formation à la mer des jeunes officiers. Selon nos informations, le BPC devrait appareiller en mars pour une campagne devant durer jusqu'en juillet. Les élèves auront d'abord une période de formation de 6 semaines, durant laquelle ils suivront des cours scientifiques mais aussi géopolitiques appliqués à la campagne. Cette phase sera également consacrée à la découverte du bateau, à la fois navire de projection pour opérations amphibie, porte-hélicoptères, bâtiment de commandement et hôpital flottant. A l'issue de la période formation, le Tonnerre effectuera avec les élèves 17 semaines à la mer.

Navire école prêt à intervenir en cas de besoin

Après de longues discussions sur l'avenir du groupe école suite au désarmement de la Jeanne d'Arc, l'EMA a considéré que la formation embarquée des officiers de marine était indispensable. D'où le recours au BPC, navire de nouvelle génération très polyvalent, peu coûteux en fonctionnement et bien adapté à cette mission. Deux fois plus gros que la Jeanne, les BPC mesurent 199 mètres pour un déplacement de 21.500 tonnes en charge. Leurs importantes capacités d'emport leur permettent d'embarquer 450 hommes de troupe, 70 véhicules, 4 chalands de débarquement et 16 hélioptères. Très automatisés, il ne sont armés que par un équipage de 160 marins, effectif qui sera renforcé dans le cadre de la mission d'école. Compte tenu de la taille des espaces intérieurs et des nombreux logements présents à bord, les BPC n'auront aucun mal à embarquer 120 élèves. Le « carré OE » devrait être installé dans une salle de repos, peu utilisée et située près du carré des officiers mariniers. Pour les besoins de l'école, le poste de commandement du navire (800 m2), totalement modulable, sera transformé pour accueillir des salles de cours, une salle de briefing et une salle informatique. Une partie du PC sera néanmoins inoccupée, de manière à être équipée en cas d'intervention du bâtiment sur une opération non programmée. L'expérience a, en effet, montré que la Jeanne d'Arc, au cours de ses déploiements, participait régulièrement à des missions opérationnelles (Haïti, tsunami en Indonésie, lutte contre la piraterie...) L'EMA a d'ailleurs donné son accord à l'utilisation d'un BPC à condition que celui-ci, au cours des quatre mois de campagne, soit prêt à intervenir en cas de crise (y compris en débarquant les élèves). Pour répondre à ce besoin, le Tonnerre naviguera donc dans les zones sensibles, c'est-à-dire le long des côtes africaines, en mer Rouge et océan Indien.

Pièce maîtresse de la nouvelle formation en quatre ans

La mise à disposition d'un BPC pour la formation à la mer des élèves officiers entre dans le cadre de la réforme de l'enseignement à l'Ecole navale. La formation est, en effet, passée de trois à quatre ans. Jusqu'ici, les élèves partaient en fin de troisième année pour une longue campagne sur la Jeanne d'Arc et la frégate Georges Leygues, embarquement marquant la fin de leur formation. Ce demi-tour du monde comprenait notamment une période spécialisation. Avec la « formule BPC », la campagne sera réalisée en troisième année mais écourtée par rapport à celle de la Jeanne. En effet, l'école de spécialité est désormais programmée en quatrième année et comporte un embarquement sur des unités en lien avec les spécialités choisies par les jeunes officiers (une frégate anti-sous-marine par exemple). Pour marquer cette évolution, on ne parlera d'ailleurs plus de Groupe Ecole d'Application des Officiers de Marine (GEAOM) mais de Stage d'Application à la Mer.
On notera que le Tonnerre ne sera pas dédié, chaque année, aux campagnes SAM. Les autres BPC pourront s'y employer, qu'il s'agisse du Mistral, déjà opérationnel, ou du troisième bâtiment de ce type, dont la mise en service est prévue en 2012. Enfin, comme c'est le cas aujourd'hui avec le GEAOM, le BPC sera accompagné d'une frégate, permettant aux élèves d'effectuer des manoeuvres de groupe, notamment en matière de présentation au ravitaillement à la mer.
Http://www.meretmarine.com
28 / 11 / 2008
Sujet : BPC Tonnerre : Vers un nouveau déploiement en janvier


Pour la première fois depuis le 6 novembre, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre a appareillé lundi de Toulon. L'objectif de cette sortie, qui s'est achevée hier, était un entrainement individuel. Après avoir participé à l'exercice Joint Warrior en octobre, le BPC devrait quitter sa base en janvier pour un déploiement de deux mois et demi en Atlantique. Bien que le programme ne soit pas encore totalement fixé, on évoque une participation à un exercice amphibie. Sur son transit retour, le Tonnerre pourrait ensuite participer brièvement à la mission Corymbe en Afrique de l'ouest, assurant la relève du transport de chalands de débarquement Foudre, présent sur zone depuis mi-novembre et devant rentrer en France fin février.
Http://www.meretmarine.com
21 / 11 / 2008
Sujet : Limoges officiellement marraine du BPC Tonnerre


Le commandant du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Tonnerre et le maire de Limoges ont officialisé, le 12 novembre, la charte de parrainage entre la ville et le navire de la marine. En point d'orgue de cette cérémonie, les enfants des deux écoles élémentaires qui avaient participé au projet pédagogique « opération Tonnerre » ont offert au BPC deux maquettes réalisées par leurs soins. Les 30 élèves qui ont énormément appris durant l'année scolaire sur le monde maritime, sont désormais fiers de savoir que leurs maquettes voyageront sur toutes les mers du globe. La ville de Limoges et le BPC Tonnerre souhaitent d'ailleurs renouveler cette expérience pédagogique et réfléchissent à d'autres projets qui donneront du sens à ce lien de parrainage.
La cérémonie officielle a eu lieu après une visite guidée de la ville pour l'équipage qui a pu retrouver ainsi les rues dont les coursives du bateau portent déjà le nom. « La délégation du Tonnerre a fait le déplacement depuis Toulon le 10 novembre, arrivant à point nommé pour participer au 90è anniversaire de l'Armistice de 1918. Les 26 membres de l'équipage présents se sont donc joints aux militaires du 15ème bataillon du Train de Limoges et de l'État-major de Force 4 pour cette cérémonie du 11 novembre. La présence à Limoges des marins a donc été l'occasion de rencontres entre les différents corps de l'armée mais aussi avec les jeunes de la Préparation Militaire Marine de Limoges », précise la marine.
A noter que Limoges était, précédemment, la ville marraine du Transport de Chalands de Débarquement (TCD) Orage.
Net-marine
01 / 09 / 2008
Sujet : des nouvelles.... de Net-Marine
9 juin : Le Tonnerre arrive à Alger pour une escale de deux jours, marquée par de nombreuses visites et une présentation dynamique des capacités du bâtiment en baie d'Alger
Net-marine
01 / 09 / 2008
Sujet : des nouvelles.... de Net-Marine


4 juin : Le Tonnerre effectue, au large de Toulon, ses premiers essais de tirs de missile Mistral à partir d'un de ses affûts Simbad.
Net-marine
31 / 08 / 2008
Sujet : des nouvelles.... de Net-Marine
29 avril : Le bulletin officiel des armées vient de publier la décision officialisant le parrainage du BPC Tonnerre par la ville de Limoges en Haute-Vienne.
Net-marine
31 / 08 / 2008
Sujet : des nouvelles.... de Net-Marine
4 avril : Le Tonnerre, en mission Corymbe 92, et un Cougar de la force Licorne porte assistance au pétrolier Euronav Flandre au large de la Côte d’Ivoire. L’un de ses membres d’équipage souffre d’un pneumothorax, nécessitant une évacuation médicalisée. Le BPC sert de plateforme de ravitaillement pour le Cougar et peut également prodiguer des soins intermédiaires au patient. Le blessé est ensuite dirigé vers l’antenne chirurgicale Licorne à Abidjan.
Alabordache
25 / 05 / 2007
Sujet : Le BPC Tonnerre à Fort de France
Le bâtiment de projection de forces et de commandement « tonnerre » est en escale en baie de Fort de France jusqu'au 28 mai.

Ce bâtiment est le navire jumeau du Mistral mis en œuvre comme bâtiment de commandement pour l'opération d'évacuation de ressortissants au Liban l'an dernier.

Un exercice de manœuvre amphibie avec le 33RIMa et les hélicoptères de l'escadron de la base aérienne du Lamentin s'est déroulé sur la plage du Carbet.

Il faut dire que le Tonnerre a rejoint la flotte de la Marine Nationale le 2 mars 2007. Il a quitté Toulon le 1à avril dernier pour effectuer sa première traversée de longue durée et procéder à des essais pour valider ses capacités militaires. Ce déploiement de trois mois en atlantique déterminera son admission au service actif.

Ce navire à propulsion électrique de 200 mètres de long est le deuxième bâtiment en tonnage de la marine nationale après le Charles-de-Gaulle.

Grâce à son haut niveau d'automatisation, il peut être manœuvré par un équipage de seulement 160 personnes et a la capacité de se déplacer à une vitesse de 19 nœuds (35km/h).
Ouest france
28 / 10 / 2006
Sujet : Le Tonnerre reste à Brest jusqu'en février
Les travaux se poursuivent pour corriger les malfaçons sur la partie avant du navire. DCN n'exclut pas de demander une indemnisation à Alstom Marine.
Les travaux pour corriger les malfaçons sur le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre sont plus longs que prévu. Selon la direction de DCN, l'objectif est maintenant de les avoir terminés pour le mois de février. Le Tonnerre pourra alors être livré à la Direction générale de l'armement (DGA) qui le remettra ensuite à la Marine. Soit avec huit mois de retard sur le calendrier initial.

En juin dernier, la durée de ces travaux avait été évaluée à trois à quatre mois. Il s'agit de reprendre les revêtements de sol de la partie avant du navire réalisés en sous-traitance à Saint-Nazaire par les Chantiers de l'Atlantique, filiale d'Alstom Marine. Des bulles sont apparues sous le linoléum des locaux de vie. Une expertise a déterminé qu'un mauvais séchage du ciment d'agréage, avant la pose du linoléum, avait entraîné une dégradation prématurée de celui-ci. D'où un travail long et fastidieux pour refaire l'ensemble des revêtements de sol. Il a fallu démonter tout le mobilier, enlever le linoléum, refaire les peintures avant de procéder à la pose d'un nouveau revêtement.

Actuellement, 130 personnes travaillent en 3x8 sur le chantier. Un renfort d'une trentaine de personnes supplémentaires est attendu les semaines qui viennent. Le chantier se poursuit d'arrache-pied, y compris les jours fériés. « Notre priorité est de livrer au plus vite le navire à la Marine », souligne-t-on à DCN.

Le personnel qui travaille sur le Tonnerre est fourni par Aker Yards, qui a racheté le chantier naval de Saint-Nazaire. Mais, l'interlocuteur de DCN sur le plan juridique reste bien Alstom Marine. « Nous n'avons pas de conflit juridique avec Aker, précise DCN. Aker n'a pas repris le contrat des BPC, Alstom Marine en est toujours titulaire. »

Le coût de la reprise des malfaçons se chiffrera en millions d'euros. Le retard pris par la livraison du Tonnerre risque aussi de se traduire pour DCN par des pénalités. Du côté de DCN, on affirme que les assurances couvriront le sinistre. « Il n'y a pas de problème financier. La rentabilité du programme n'est pas mise en cause. En revanche, notre image souffre. » DCN n'exclut donc pas de se retourner contre les Chantiers de l'Atlantique pour réclamer réparation de ce préjudice. La partie avant du premier BPC, le Mistral, est affectée par des désordres similaires, mais de moindre ampleur.

Les plus gros soucis connus sur le programme des BPC ont concerné le système de combat. A la demande de la Marine, DCN avait fait l'impasse sur les essais à terre. Un choix malheureux qui a entraîné un retard de livraison de huit mois du Mistral. Le problème est en passe d'être totalement réglé. Selon DCN, la recette du système de combat du Mistral aura lieu sous peu. « Le système de combat sera testé lors d'une sortie à la mer début novembre, ce qui permettra de le déclarer opérationnel. »
Alabordache
27 / 07 / 2005
Sujet : Sortie du bâtiment de projection et de commandement Tonnerre


Les Bâtiments de projection et de commandement (BPC) seront les fleurons de la Marine nationale du XXIe siècle. Hier, le deuxième de la série, le Tonnerre, a gagné les eaux de la rade. Le dernier bateau gris construit à DCN Brest Services avant longtemps ?

Il était 13 h 35. Hier, pour cause de tempête, il s'en ait fallu d'une rafale de vent pour que la sortie de bassin du Tonnerre soit annulée. Finalement, vers 13 h 35, sous une pluie battante, le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) a quitté le bassin n° 9, et a fendu les eaux. Soit neuf mois après son frère jumeau, le Mistral. Le maire et le préfet maritime de l'Atlantique étaient absents pour cause de vacances.

Entre applaudissements et nostalgie. Certains relativisaient : « Sortie pluvieuse, vie heureuse. » D'autres étaient plus nostalgiques : « C'est sans doute le dernier navire qu'on voit sortir de bassin avant bien longtemps. DCN Brest va retrouver son rôle traditionnel de garagiste de la marine. » Il y a en effet peu de chances que le futur porte-avions, à propulsion diesel, soit réalisé à Brest, faute de bassin de taille suffisante. Il reste tout de même un an de travail et d'essais en mer à DCN, maître d'oeuvre, avant la livraison du Tonnerre. Dernières mises à l'eau en date : le Mistral (octobre 2004), le Transport de chalands et de débarquement (TCD) Siroco (1996), le Charles-de-Gaulle (1994)

Porte-hélicoptères polyvalent. Le Tonnerre et le Mistral sont des porte-hélicoptères « d'une exceptionnelle polyvalence », a souligné l'ingénieur général de l'armement Xavier Lebacq, directeur adjoint du service des programmes navals à la Direction générale de l'armement, le client de DCN pour le compte de la Marine. Ils sont notamment destinés à la projection de forces (matériel et troupes) dans des opérations amphibies ou aéromobiles. Ils permettront aussi la gestion de crises avec leurs postes de commandement embarqué interarmées et interalliés et leurs hôpitaux.

Un demi-paquebot. Les BPC sont construits selon des normes militaires et civiles. Les parties avant des coques ont été réalisées par les Chantiers de l'Atlantique (Alstom Marine Saint-Nazaire), avec tout le confort des cabines de paquebot. Yves Dubreuil-Chambardel, directeur de DCN Brest, a salué d'ailleurs une « étroite et fructueuse collaboration ». Thales réalise le système de communications.

Une partie des coques arrières a été réalisée par le chantier polonais Stocznia Remontowa. Les BPC sont aussi les premiers navires militaires de type « tout électrique », propulsés par des PODs (système de moteurs électriques orientables), et par un propulseur d'étrave.

Livraison en 2006. DCN annonce sa livraison pour le printemps prochain. Les BPC iront à Toulon remplacer les TCD Orage et Ouragan

Un programme réalisé en trois ans. Quatre années avaient été nécessaires pour construire un seul Siroco. Quatre vont suffire pour le Mistral et le Tonnerre, des navires d'un tonnage presque double. Coût total : 650 millions d'euros. Et un gain estimé de 30 % d'économie de coûts et délais.
Alabordache
26 / 07 / 2005
Sujet : Le "Tonnerre" sorti de son bassin de construction
Le "Tonnerre", deuxième bâtiment de projection et de commandement (BPC) destiné à la Marine nationale, est sorti de son bassin de construction, mardi, sur le site de DCN (Direction des constructions navales) à Brest, dans le Finistère.

Ce navire tout électrique, de 199 mètres de long et d'un déplacement de 21.300 tonnes, fait à la fois office de porte-hélicoptères, d'hôpital flottant, de transport de troupes, de navire de commandement et sert de base à des embarcations destinées à des assauts amphibie.

"L'équipement du navire arrive dans sa phase finale avec prochainement le début des essais qui conduiront à la livraison du bâtiment en 2006", a précisé la DCN.

Le premier BPC, le "Mistral" poursuit ses essais en mer, avant une livraison à la Marine nationale prévue fin septembre.

La construction des deux bâtiments a fait l'objet d'un partenariat industriel entre DCN, les Chantiers de l'Atlantique (Alstom Marine) et Thalès.

Selon DCN, l'association des trois spécialistes "a permis de réduire les délais de fabrication et les coûts d'environ 30% par rapport à la génération précédente (Foudre et Siroco)".
Source: cols bleus
29 / 12 / 2002
Sujet : Tonnerre de Brest
Moins de six mois après le lancement de la fabrication du BPC Mistral, le 9 juillet dernier, DCN a lancé à Brest, le 13 décembre, avec la découpe de sa première tôle, la fabrication du BPC Tonnerre. La livraison du Mistral est prévue en 2005 et celle du Tonnerre en 2006.
Source : cols bleus
21 / 02 / 2002
Sujet : De TCD à PHI
Le programme "Nouveau transport de chalands de débarquement" (NTCD), dont la réalisation a été notifiée à l'industrie le 22 décembre 2000, prévoit la livraison en 2005 et en 2006 de deux bâtiments dédiés à la projection de force par voie maritime.
L'importance accrue de la composante aéromobile induite par l'évolution du concept de projection de force, a conduit à privilégier la capacité porte-hélicoptères. Ainsi, l'architecture de ces bâtiments se caractérise par une importante capacité d'emport et de mise en œuvre des hélicoptères. En outre, même si la capacité de transporter des chalands de débarquement a été conservée, leur silhouette rappelle davantage celle des porte-hélicoptères alliés désignés par landing helicopter dock (LHD), que celle des TCD. C'est pourquoi, par souci de cohérence, la Marine retient désormais l'appellation plus adaptée de "Porte-hélicoptères d'intervention" (PHI).
Source : letélégramme
11 / 01 / 2002
Sujet : DCN-Brest. 2002 sera l'année du redémarrage, selon la direction
2002 sera l'année du redémarrage de DCN-Brest, avec de nouveaux grands chantiers comme les nouveaux transports de chalands de débarquement (NTCD) et le grand carénage du sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) "Triomphant", a annoncé aujourd'hui le directeur de l'établissement Jean-Louis Rotrubin. Ces chantiers doivent représenter, en cinq ans, jusqu'à 4,5 millions d'heures de travail pour les 4.000 salariés du site.
L'arsenal brestois devrait en outre assurer au cours de cette période l'entretien et la réparation de six bâtiments majeurs de la Marine nationale, ainsi que le remise en état et la préparation de six avisos vendus à la Turquie.
Un restructuration et une modernisation du site industriel de DCN-Brest devrait intervenir d'ici 2009-2010, a par ailleurs annoncé Jean-Louis Rotrubin. Quelque 90 millions d'euros doivent être investis en ce sens.
Alabordache
01 / 10 / 2001
Sujet : La DCN lance la construction de deux transports de troupes
La Direction des constructions navales (DCN) a lancé officiellement à Brest le programme de construction de deux navires de transport de troupes (NTCD) pour la Marine nationale, qui en possède quatre. Le Mistral et le Tonnerre remplaceront le Sirocco et le Foudre en 2005 et 2006. Leur construction représente pour la société d'Etat DCN trois millions d'heures de travail, dont deux millions pour la DCN de Brest. Le montant du contrat est de 533 millions d'euros.

Ces navires longs de 199 mètres sont sensiblement différents des TCD (transports de chalands de débarquement) qu'ils remplacent. Ils sont notamment dotés de capacités d'accueil de passagers nettement plus évoluées puisqu'ils pourront accueillir 450 personnes pour une durée d'un à deux mois. Le Mistral et le Tonnerre sont construits en coopération avec les Chantiers de l'Atlantique qui apportent notamment à la DCN leur savoir faire en matière de transport de passagers, de méthodes industrielles et de maîtrise des coûts.
Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.