login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Revue de Presse Alabordache

A l’abordage d’Alabordache ?

Ou du potentiel d’un site dédié à la Marine Nationale et à ses acteurs


1. Alabordache, c’est quoi

Alabordache est un site Internet privé (l’adresse exacte est www.alabordache.fr) sur la Marine nationale. Ce portail a été mis en ligne pour la première fois en 1999 par des marins. A l’origine, il se voulait le site d’une communauté restreinte et maintenir un lien vivant et permanent entre tous ses membres, malgré l’éloignement, les affectations et les aléas de la vie de marin. Suite aux suggestions de ses visiteurs, il est apparu que ce site est une source d’intérêts bien supérieurs. Depuis, sa structure et les services proposés sont en constante évolution afin d’exploiter au mieux les ressources d’un tel media.


2. Alabordache aujourd’hui

Après cinq années d’existence et d’évolution, Alabordache se veut aujourd’hui le site des marins, leurs familles, des futurs marins, des anciens marins et tous ceux qui sont intéressés par la Marine nationale.

Pour cela, Alabordache est d’une interactivité quasi-totale. Toutes les rubriques peuvent être nourries soit de commentaires, soit de photos. Chaque unité de la Marine nationale possède sa rubrique, son historique et son forum. Chacun peut par exemple se signifier comme « ancien » d’un bâtiment et compléter l’historique ou bien participer au forum et créer l’actualité. Chaque port d’escale peut être crée et renseigné d’expériences et de photos. Il existe des débats proposés par Alabordache, mais chacun est libre de créer un débat. Un moteur de recherche spécifique baptisé « La Marine » est disponible sur le site. Il existe des forums spécifiques, chacun peut créer un forum ou encore choisir d’être averti par mail de tout nouveau message.
En résumé Alabordache se veut un site ouvert, évolutif et surtout vivant. Ce sont les visiteurs qui créent une grande partie du contenu et qui nourrissent les différentes bases de données. Le principe majeur qui a été choisi pour le fonctionnement du site est la modération a posteriori. L’internaute peut visualiser son apport instantanément et recevoir une réponse avec un délai très bref, sans censure, sans contrôle. Alabordache peut être amené à modérer la teneur de certains apports et cela dans le cadre très circonscrit du maintien de la crédibilité du site. Ce choix sera discuté plus loin.

3. Alabordache : quelques chiffres

Aujourd’hui, Alabordache représente plus 1000 visiteurs uniques par jour. Plus de 30000 pages sont diffusées et plus de 20000 messages forment l’ossature du contenu du site. Alabordache est à but non lucratif.


4. Alabordache : un site d’officier ?


Le nom du site fait référence au surnom des officiers de marine issus de l’Ecole navale. Certain détracteurs pourraient trouver là une critique facile si ils ne naviguaient pas sur le site pour se rendre compte de la diversité des visiteurs et de son contenu.


5. Alabordache, demain ?

Alabordache se fixe aujourd’hui trois objectifs majeurs.

Alabordache veut devenir une référence en informations ouvertes sur la Marine nationale. Nourri en majorité par ses visiteurs, Alabordache proposera à terme une base de données conséquente sur l’activité passée des bâtiments. Il contiendra en outre une carte détaillée des escales et une masse considérable d’informations et d’expériences pour chacune d’elle. L’annuaire des anciens de chaque bâtiment sera complété et permettra de renouer des liens et de faire vivre d’anciens bâtiments. Les forums continueront quant à eux de faire l’actualité des bâtiments et de la Marine nationale.

Alabordache veut augmenter sa capacité de vecteur de recrutement. Alabordache est déjà une vitrine crédible et réaliste ; crédible car il propose un panel d’informations sur l’activité et les missions de la Marine, ses acteurs et ses moyens; réaliste car il contient de nombreux témoignages et commentaires de marins, parfois contradictoires mais débattus librement. Le potentiel d’aide au recrutement peut être encore amélioré par une popularité accrue et un nombre de visiteurs plus important.

Alabordache veut devenir un acteur dynamique et efficace de l’entraide des familles de marins. Le besoin est réel. Changement de région, avis sur les crèches, sur les écoles, facilités pour l’emploi, pour les services, pour la garde des enfants, informations sur l’actualité des bâtiments, renseignements sur les escales, échanges, soutien... Ce rôle a été initié cette année par la création de la nouvelle rubrique « Femmes de marins ». L’existence d’une telle micro communauté entre les femmes et conjoints de marins devrait immédiatement faciliter la vie des familles pendant les absences du marin ; à terme, c’est un nouveau facteur de cohésion qui pourrait se révéler au sein même de la Marine. Alabordache veut être le media privilégié de l’entraide et du soutien au sein de cette micro communauté.

6. Alabordache et ses risques

Alabordache peut être confronté à trois risques majeurs : la ‘pollution’ du site par des visiteurs mal intentionnés, les limites de la liberté d’expression et la divulgation d’informations sensibles.

Comme tout site web, Alabordache a des vulnérabilités. Il est possible de faire tomber le serveur en lui soumettant simultanément un nombre important de requêtes. Le risque existe et il est évaluable statistiquement : c’est le produit de la gravité de l’action par la probabilité de son occurrence. La gravité d’une action malveillante vis-à-vis d’Alabordache est minime ; l’indisponibilité temporaire du site, même d’une durée supérieure à une journée, n’a pas une importance significative. Quant à la probabilité d’une attaque, elle est plus difficile à mesurer mais elle est faible aujourd’hui.

Alabordache est modéré a posteriori, à l’inverse des forums de sites gouvernementaux par exemple. Chacun peut implémenter en temps réel la base d’informations d’Alabordache et intervenir sur un forum, sans censure, sans limitation. Jusqu’où peut-on aller sur un site dédié à la Marine nationale ? Le fonctionnement d’un site ouvert repose en partie sur l’auto-modération et cela s’avère plutôt efficace sur Alabordache. Dans la majorité des cas, lorsqu’un visiteur donne un avis qui contient des propos injurieux, dénigrants, haineux ou simplement exagérément vindicatifs, un autre visiteur apporte un avis modérateur qui équilibre le contenu du forum. Cependant, il est arrivé qu’Alabordache soit amené à supprimer quelques interventions ayant un caractère fortement outrancier (pour un parti quelconque) auquel s’ajoutait une absence de contenu. En aucun cas il n’est question de prendre partie mais plutôt de préserver la crédibilité du site en proposant des forums libres et constructifs.
Pour l’ajout de photos, la modération est basique : les photos qui sont hors sujet sont ôtées de la base de données.

Enfin, Alabordache peut être amené à contenir des informations sensibles ou protégées. Deux cas peuvent être rencontrés : la divulgation volontaire dans le but de nuire et la divulgation, volontaire ou non, sans malveillance. Le propos n’est pas ici de débattre des différents scénarios possibles mais du risque qu’ils représentent. La probabilité des deux cas est difficilement évaluable ; les détenteurs autorisés d’informations confidentielles sont au fait des règles de manipulation, ceux qui les détiennent de manière frauduleuse se gardent bien en général de révéler qu’elles sont connues – une information secrète n’a de valeur que si elle le reste. Il est cependant impossible d’ignorer la possibilité d’une divulgation maligne sur Alabordache, comme sur n’importe quel autre site ouvert de discussion. Mais le second cas semble beaucoup plus probable que le premier. L’exemple type est l’ajout sur un forum d’une information sensible sur une mission d’un bâtiment, en cours ou à venir, par un parent de marin. Ce cas s’est déjà présenté et pas seulement sur Alabordache, mais sur d’autres forums du Web. Les précédents recensés depuis l’existence du site et la veille d’autres forums où discutent des marins et des parents de marins révèlent que lorsqu’il y a divulgation, elle est fortuite et a généralement une faible teneur de confidentialité.

Alabordache doit-il policer ses forums et effectuer un contrôle a priori? Deux arguments s’y opposent. Le premier argument est que si chacun est libre d’apporter du contenu à Alabordache de manière anonyme, il est irresponsable d’accorder une fiabilité totale à une information déposée sur le site. En d’autres termes Alabordache ne délivre pas de certificat d’autorité pour authentifier un contenu ou certifier la véracité des informations présentes sur le site, dans le flot de messages des forums. Le deuxième argument est que si Alabordache interdit ce que des centaines d’autres forums autorisent, il sera marginalisé et les informations sensibles seront véhiculées via d’autres forums moins bien connus, en toute liberté et avec moins de « retenue » que sur Alabordache. Car être une vitrine – non officielle – de la Marine nationale confère à Alabordache un statut qui génère une certaine forme de ‘retenue’ sur le site. Les visiteurs mesurent leurs propos certainement plus que sur d’autres forums ouverts du Web. Malgré cela, si une divulgation doit être faite, autant qu’elle soit vue et évaluée rapidement, sur un site référencé et bien connu de la Marine.
Par ailleurs, la modération a posteriori ou l’auto-modération peut parfois être nuisible. Le caractère sensible d’une information peut ne pas être apparent dans le flot des informations ouvertes. Sa confidentialité pourrait alors être révélée par une réaction comme la suppression du message par Alabordache, des critiques ou un tollé par d’autres visiteurs... La libre appréciation de cette réflexion délicate est laissée aux visiteurs du site.

En résumé, Alabordache peut être indisponible de quelques secondes à une journée par an – cela n’est encore jamais survenu, il peut voir le passage fugace de propos nuisibles et sans contenu, rarement relever la présence éphémère d’informations sensibles. La plus-value, c’est une vitrine évolutive et moderne de la Marine, une base d’informations faite d’actualité, de commentaires libres et d’expériences diverses, un puissant vecteur de recrutement, un forum permanent de débats et discussions variées, un lien permanent entre les anciens, les marins en activité, leurs familles, un solide socle communautaire d’entraide et de cohésion.

7. Alabordache for ever

Au-delà de toutes ces considérations peut-être trop sérieuses – ce ne sont que quelques pages sur une machine – mais auxquelles il faut penser quand on véhicule l’image d’une institution, Alabordache entend devenir un vecteur de cohésion et de progrès, un défenseur des traditions, un site où chacun peut apporter sa pierre à l’édifice solide de l’expérience et de la solidarité ‘marines’, une sorte de cyber-utopie communautaire inoffensive…
A bientôt sur Alabordache.

François Gélébart - webmaster@alabordache.fr

Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Aéronavale - Sous-marins - Commandos Marine - Ecole navale - Ecole de Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2017 Tous droits réservés - mentions légales
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.