login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Présentation, caractéristiques Croiseur Strasbourg
Présentation Croiseur Strasbourg
Accueil      Présentation  (Mettre a jour)      Forum      Actualité / Historique      Réseau      Photographies      Aide
La Marine nationale en Photo : Croiseur Strasbourg
Présentation, caractéristiques Croiseur Strasbourg Retour
Ajouter une nouvelle caractéristique

Présentation générale : Modifier
Mis en service en 1939, deux ans après le Dunkerque, le Strasbourg est avec son (presque) jumeau, le plus puissant navire de guerre de la marine nationale à la veille du second conflit mondial. Si les lignes générales de ces deux bâtiment de ligne sont pratiquement identiques, on note des différences visibles au niveau de la tour. De plus, la protection du Strasbourg est améliorée. Le Strasbourg et le Dunkerque sont des bâtiments hybrides. Un peu plus rapides mais moins bien protégés que les cuirassés contemporains, ils sont légèrement plus lents que les croiseurs de bataille mais disposent d'un meilleur blindage. C'est pourquoi leur appellation "navire de ligne " (ou bâtiment de ligne ), est plus appropriée que celle de "croiseur de bataille" ou "cuirassé". Le Richelieu qui entrera en service en 1940, puis le Jean Bart, après la guerre en 1953, seront en France, l'aboutissement du bâtiment de ligne moderne, conciliant vitesse élevée et protection efficace. Mais pour une courte durée car ce type de navire "porteur de canons" perdra son rôle de "capital ship" dès 1943 au profit du porte-avions qui démontrera la supériorité de l'aviation d'assaut embarquée dans la guerre du Pacifique.
Longueur : Modifier
214m
Largeur : Modifier
31 m
Tirant d'eau : Modifier
8.50 m
Date admission au service actif : Modifier
1939
Date retrait service actif : Modifier
Sabordé à Toulon le 27 novembre 1942. Feraillé en 1955.
Date mise sur cale : Modifier
Novembre 1934. Chantiers de Saint Nazaire
Date lancement : Modifier
Décembre 1936
Nombre de quartier-maîtres et matelots : Modifier
équipage au complet 1600 hommes,2000 en temps de guerre
Propulsion : Modifier
Turbines à vapeur de 130000 CV
Energie : Modifier
Chaudières chauffant au mazout.
Système de combat : Modifier
L'artillerie principale : 2 tourelles quadruples de 330 mm ? l'avant. Artillerie secondaire : 16 pi?ces de 130 mm AA r?parties en 3 tourelles quaduples et 2 tourelles doubles. D?fense AA : 18 canons de 37 mm et 32 mitrailleuses de 13,2 mm. Il embarquait 4 hydravions "Loire 130" et disposait d'un hangar et de 2 catapultes "Penho?t" sur la plage arri?re.Comme le Dunkerque, ?tait prot?g? par un blindage de 140 ? 250 mm en ceinture, de 125 ? 140 mm sur le pont et de 350 mm sur les tourelles avant. .Le point faible de ces 2 b?timents r?sidait en la disposition de l'artillerie secondaire AA dipos?e sur l'arri?re (la partie centrale ?tant plus appropri?e aux pi?ces de faible ?l?vation) N?anmoins, ces unit?s modernes aux tr?s bonnes qualit?s nautiques, rivalisaient ais?ment avec leur homologues ?trangers. En 1942, un radar de conception fran?aise (4 antennes en bout de vergues) ?quipait le Strasbourg (ainsi que le croiseur lourd Alg?rie)
Mission : Modifier
La france mis sur cale ce type de b?timents au d?but des ann?es 30 pour surclasser les nouveaux navires de ligne allemands construits en violation du trait? de Versailles. Ils surclassaient nettement les 3 cuirass?s de poche allemands Lutzow (ex Deutscland), Admiral Scheer et Admiral Von Graf Spee arm?es de 2 tourelles triples de 280mm. Il faisaient jeu ?gal avec les croiseurs de bataille de la Kriegsmarine Gneisenau et Scharnorst, arm?s de 3 tourelles triples de 280 mm.
Déplacement lège : Modifier
26.500 T.W.
Historique : Modifier
Le Strasbourg est Int?gr? d?s 1939 ? la force de raid ? Brest sous les ordres de l'amiral Gensoul. Aux c?t?s de la Royale Navy, il pourchasse les corsaires allemands, sans toutefois r?ussir ? intercepter le cuirass? de poche allemand Admiral Von Graf Spee. L'armistice sign? en juin 1940, le Strasbourg (avec le Dunkerque, les cuirass?s Provence et Bretagne, le transport d'hydravions Commandant Teste et plusieurs contre-topilleurs et torpilleurs) rejoint la base navale de Mers El K?bir, pr?s d'Oran en Alg?rie, o? ils doit ?tre d?sarm? sous le contr?le de la commission d'armistice Germano-Italienne. Pris au pi?ge de l'op?ration "Catapult" le 3 juillet 1940, canonn? par la Royale Navy, il est seul navire de ligne ? r?ussir ? appareiller. Coupant ses amarres, il franchi la passe malgr? les mines anglaises, et ouvre le feu avec son artillerie principale, encadrant les navires britanniques. Accompagn? de plusieurs contre-torpilleurs et torpilleurs, ?chapp?s eux aussi, il regagne Toulon, vainement poursuivi par le croiseur de bataille Hood et une partie de l'escadre de l'amiral Sommerville. Le 27 novembre 1942, il subit le sort tragique du reste de la flotte en se sabordant ? Toulon. Renflou? par les italiens, il est restitu? ? la France en mai 1944 puis coul? une nouvelle fois par l'aviation am?ricaine lors des bombardements pr?c?dants le d?barquement en Provence en ao?t 1944. Utilis? pour des exp?riences d'explosion sous marines pr?s de la presqu'ile de Giens, sa coque est feraill?e en 1955.
Retour
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.