login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Marine - Fregate_rang_1 - lamottepicquet
Frégate Anti Sous-Marins La Motte-Picquet
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Frégate Anti Sous-Marins La Motte-Picquet

01 / 12 / 2007
Sujet : derniére escale


Derniére escale avant son affectation à BREST.Bon vent bonne à tout l'équipage.
Alabordache
3 / 06 / 2007
Sujet : Drame de l'immigration : la Motte-Picquet arrive à Toulon
La frégate "La Motte-Picquet est arrivée dimanche 3 juin 2007 après-midi à la base navale de Toulon. A bord, les corps des 18 clandestins naufragés repêchés vendredi au large de Malte. En tout, 14 hommes, parmi lesquels deux très jeunes adolescents, et 4 femmes, vraisemblablement originaires d'Afrique du Nord.
Accueilli par le ministre de l'Immigration, l'équipage est encore sous le choc de cette macabre découverte. A bord, un soutien psychologique a été mis en place car tous les hommes sont très choqués. Brice Hortefeux a rappelé la détermination du gouvernement français à lutter contre les réseaux d'immigration clandestins. "Je suis surtout venu rendre hommage à ces malheureuses victimes, à ces naufragés victimes de l'immigration clandestine. Ils étaient tous des candidats à l'immigration tentant de rejoindre illégalement les terres européennes. Cela nous impose de poursuivre la lutte implacable contre les passeurs, les trafiquants qui exploitent la misère de ces migrants", a-t-il notamment déclaré.
Très abîmés, les cadavres ont été confiés aux médecins légistes sur place pour être examinés et identifiés. Une enquête préliminaire a été ouverte samedi au parquet de Toulon.
Plusieurs embarcations de clandestins ont récemment fait naufrage dans cette zone de la Méditerranée à la limite des eaux territoriales maltaise et libyenne. Malte est un petit paradis bien connu des touristes, situé à la pointe sud de l'Europe. Le pays compte 400.000 habitants, mais depuis l'été 2004 et son entrée dans l'Union Européenne, l'île attire de plus en plus d'immigrés. Des centaines de Somaliens, Congolais ou Soudanais veulent tous mettre le pied sur cette terre, où les passeurs leur promettent un travail et de l'argent pour nourrir leur famille. Depuis l'Afrique, la traversée dans des barques de fortune est périlleuse
Alabordache
14 / 06 / 2007
Sujet : Toulon : les migrants inhumés
Les 18 clandestins naufragés, repêchés vendredi au large de Malte par l'équipage de la frégate La Motte-Picquet, ont été inhumés à Toulon, à l'issue d'une cérémonie oecuménique. En l'absence de certitudes sur leur origine, trois aumôniers militaires ont lu des prières dans les trois religions monothéistes : christianisme, islam et judaïsme. Les obsèques se sont déroulées en présence d'Hubert Falco, maire UMP de Toulon, du préfet du Var Pierre Dartout et du préfet maritime Jean Tandonnet. Le commandant de la frégate La Motte-Picquet, le capitaine Michel Trehard, s'est également associé à l'hommage. Une minute de silence a été observée "à la mémoire des dix-huit hommes, femmes et enfants morts en mer". Les cercueils en bois de pin ont été alignés sur deux rangs. Sur chacun d'eux étaient vissée une plaque : "inconnu mort en mer mai 2007".
Les corps de ces quatorze hommes, dont deux très jeunes adolescents et ces quatre femmes avaient été recueillis par le bâtiment de la marine nationale française puis ramenés dimanche à la base navale de Toulon, où le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux était venu leur rendre hommage.
Plusieurs embarcations de clandestins ont récemment fait naufrage dans cette zone de la Méditerranée à la limite des eaux territoriales maltaise et libyenne. Malte est un petit paradis bien connu des touristes, situé à la pointe sud de l'Europe. Le pays compte 400.000 habitants, mais depuis l'été 2004 et son entrée dans l'Union Européenne, l'île attire de plus en plus d'immigrés. Des centaines de Somaliens, Congolais ou Soudanais veulent tous mettre le pied sur cette terre, où les passeurs leur promettent un travail et de l'argent pour nourrir leur famille. Depuis l'Afrique, la traversée dans des barques de fortune est périlleuse
Alabordache
17 / 05 / 2005
Sujet : La frégate La Motte-Picquet en escale à Thessalonique


La Frégate anti-sous marine Lamotte Picquet a fait escale à Thessalonique du 16 au 18 mai 2005.

Durant cette escale, un dépôt de gerbe a été organisé au cimetière français de Zeitenlick. La gerbe a été déposée par le Commandant du La Motte-Piquet, le Capitaine de Vaisseau, Xavier Gariel, en présence du Consul général de France à Thessalonique, M. Paul Ortholan.
Alabordache
28 / 11 / 2004
Sujet : La frégate La Motte-Picquet accoste à Alger
La frégate La Motte-Picquet accoste à Alger
La frégate anti-sous-marine (ASM), La Motte-Picquet, a accosté hier, à 8h30, au quai n°9 du port d’Alger.
Escortée depuis les limites des eaux territoriales algériennes par deux vaisseaux de la marine nationale, Raïs Hamidou et Raïs Corso en l’occurrence, le navire de guerre de la marine française de 140 m de longueur, équipé d’engins sous-marins et d’hélicoptères et doté de moyens de détection les plus perfectionnés, a été accueilli avec les honneurs par les officiers de la marine nationale algérienne.

Le colonel Xavier Gariel, commandant de bord du vaisseau français, a été reçu, à sa descente du bâtiment, par le colonel Mustapha Benyahia, commandant de la façade maritime Centre, et le commandant de la base navale d’Alger, le colonel Abdelmalek Abbad. Selon Adlène Chérif, chef de la cellule de communication du commandement des forces navales, cette escale de trois jours de La Motte-Picquet entre dans le cadre de « la coopération entre les deux forces navales ».

Cette halte sera ponctuée par des activités culturelles (visites de sites touristiques, conférences, etc.) et d’exercices en haute mer. Sur ce point précis, le colonel Adlène Chérif a affirmé que cela constitue « une opportunité afin de mieux comprendre certains concepts à travers un échange d’information, suivis de tirs d’artillerie en surface pour renforcer et maîtriser les techniques de ce domaine ». Des manœuvres tactiques conformément aux normes internationales de l’Otan, et durant lesquelles seront utilisés un bâtiment d’escorte et de lutte anti-sous-marine et un bâtiment lance-missiles, auront lieu mardi prochain juste après l’appareillage du navire français.

Cette escale, qui marque le retour d’un bâtiment de la marine française après trois années d’absence, est la troisième activité entre les forces navales algériennes et la marine française après celle du 15 août 2004 qui a vu l’Algérie prendre part, avec trois bâtiments, à la revue navale de Toulon (France) et à celle de l’Euromarfor (European Maritime Forces) conduites par les forces navales françaises en septembre dernier à Alger. Pour la journée d’aujourd’hui, une conférence de presse sera organisée, à 10h30, à bord de la frégate par le commandant de La Motte-Picquet. S’ensuivra une conférence au siège du commandement des forces navales qui aura lieu à 13h et qui sera animée par un officier français à l’adresse des officiers de l’ANP. Dans la même journée, le personnel navigant de la frégate visitera le musée central de l’armée à Riad El Feth et disputera, à 13h30, un match de football au complexe sportif de Ben Aknoun contre son adversaire des forces navales algériennes.

La frégate, La Motte-Picquet, du nom d’un lieutenant-général des armées navales françaises (1720-1791), est entrée en service le 18 février 1988. Elle est considérée comme une composante importante de la force d’action navale française. Déjà en1990, ce vaisseau a participé à la mission « Artimon » de contrôle de l’embargo contre l’Irak, puis Bérénice pour une opération d’évacuation des ressortissants en Somalie. En 1993, elle est engagée en Adriatique dans la mission Balbuzard destinée à assurer la sécurité des éléments français de la Forpronu engagés en ex-Yougoslavie.Le navire a fait partie de l’opération « Sharp Guard » de contrôle de l’embargo contre la Serbie et le Monténégro, puis « Trident » en Yougoslavie. En 2001, le bâtiment est engagé, avec le porte-avions Charles de Gaulle, au sein de la « Task Force 473 », à la mission Héraclès de lutte contre les réseaux terroristes en mer d’Oman. La frégate peut atteindre une vitesse de 30 nœuds sur turbines à gaz et 21 nœuds sur turbine diesel.
Source : afp
25 / 02 / 2003
Sujet : Retour du GAN à Toulon
Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle a regagné mardi matin la rade du port de Toulon après trois semaines d'exercices en Méditerranée.

Le porte-avions restera une semaine à Toulon avant de repartir entre le 4 et le 6 mars en Méditerranée pour une nouvelle période d'entraînement du groupe aéronaval GAN (le porte-avions et son escorte) et de "qualification" du groupe aérien embarqué (GAE), a indiqué la Marine.

Parti de Toulon le 4 février, le Charles de Gaulle a notamment "travaillé" avec le porte-avions américain Harry Truman, venu relever le George Washington, en partance pour le Golfe. Durant ces exercices, effectués pendant pendant près de trois jours entre la Sicile et la Crète, les appareils des deux pays ont simulé des combats aériens.

Le ministère de la Défense a précisé jeudi dernier qu'il s'agissait "d'exercices prévus, programmés". "Il n'y a rien qui correspond à une hypothèse d'emploi dans le contexte de la crise de l'Irak", avait déclaré le porte-parole du ministère Jean-François Bureau lors d'un point de presse hebdomadaire.

Le porte-avions devait initialement être bloqué à Toulon pour entretien durant tout le premier semestre. Il était rentré en juillet 2002 d'une mission de sept mois dans l'Océan indien, dans le cadre de l'opération alliée contre le terrorisme.

Des exercices sont aussi prévus avec les marines grecque et italienne, entre le 21 et le 25 février.

Lors de son départ de Toulon, le ministère de la Défense avait indiqué que le Charles de Gaulle avait tout à fait la capacité technique de rejoindre une autre zone, si l'ordre lui en est donné.

"Quand un bateau appareille, il part avec son +plein complet+, son équipage, son armement et ses avions, qu'on soit en temps de paix ou de crise. Un bateau tel que le Charles de Gaulle n'est pas à moitié opérationnel, ou opérationnel pour de faux. Il est totalement opérationnel", avait alors déclaré le commandant Christophe Prazuck, chef du Sirpa-Marine (service d'information).

La décision de rendre le Charles de Gaulle disponible avait été prise fin décembre par le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Jean-Louis Battet. Mais cette décision "ne préjuge aucune décision politique" sur un éventuel engagement militaire français contre l'Irak, avait précisé le ministère de la Défense.

Il transporte quatorze Super-Etendard, deux avions radar Hawkeye, quatre Rafale, deux hélicoptères Pedro et deux Puma. Il est escorté par la frégate anti-aérienne Cassard, la frégate anti-sous-marine La Motte Picquet, la frégate furtive Guépratte, le pétrolier ravitailleur Somme et le sous-marin nucléaire d'attaque Saphir.
Source : afp
04 / 02 / 2003
Sujet : Le GAN va s'entraîner avec l'USS Truman
Le porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle, qui a quitté Toulon mardi matin pour trois semaines d'"exercices classiques", aura "l'occasion" de s'entraîner en Méditerranée centrale avec le porte-avions américain USS Harry Truman, a-t-on appris auprès de la force d'action navale (FAN) à Toulon.

"A chaque fois que nous avons l'occasion de rencontrer des bateaux des marines alliées, nous en profitons pour nous entraîner avec eux", a expliqué le lieutenant de vaisseau Eric Wacongne, chargé de la communication de la FAN.

"Il se trouve que le Harry Truman est en Méditerranée, et que notre porte-avions devrait le croiser à un moment ou à un autre. Nous saisirons cette occasion pour effectuer un exercice. C'est tout à fait courant", a ajouté l'officier de communication.

Le porte-avions américain Harry Truman se trouve en Méditerranée, prêt à participer à une éventuelle guerre contre l'Irak.

Le Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval, composé de la frégate anti-aérienne Cassard, la frégate anti-sous-marine La-Motte-Piquet, la frégate furtive Guépratte et du sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Saphir, ont appareillé pour un exercice de trois semaines, baptisé Pean 03, d'abord au large de Toulon puis en Méditerranée centrale, qui entre, selon la FAN, dans le cycle d'entraînement normal après une phase d'entretien du navire.

Il devrait également s'entraîner avec la marine italienne, avant de gagner une base de l'OTAN à La Sude, en Crête. Son retour à Toulon est prévu vers le 25 février.

Fin décembre, le ministère de la Défense avait indiqué que des dispositions techniques avaient été prises "pour rendre le porte-avions disponible au premier semestre 2003 alors qu'initialement il était prévu qu'au premier semestre 2003 le Charles-de-Gaulle fasse l'objet d'une période d'interruption pour entretien".

Le ministère avait précisé que cette décision "ne préjuge aucune décision politique" des autorités françaises sur un éventuel engagement militaire contre l'Irak.
Source : var matin
17 / 01 / 2002
Sujet : Soutien logistique à Dubai
Le sous-marin nucléaire d'attaque « Rubis », la frégate anti-sous-marine « La Motte-Picquet », le pétrolier ravitailleur « Meuse », les chasseurs de mines « Persée » et « Pégase », accompagnés de leur bâtiment de soutien « Loire », étaient à quai à Dubai les uns derrière les autres. Quant au bâtiment de commandement ravitailleur Var et au bâtiment de renseignements « Bougainville », tous deux sont actuellement en cale sèche pour une période d'entretien prévue de longue date.
Source : cols bleus
30 / 11 / 2001
Sujet : Déploiement naval en océan Indien
Le porte-avions Charles de Gaulle appareille le samedi 1er décembre pour rejoindre en une dizaine de jours le nord de l'océan Indien. Le groupe aéronaval (Gan) constitué autour du porte-avions français est composé de la frégate antiaérienne Jean-Bart, des frégates anti-sous-marines Jean de Vienne et La Motte-Picquet, du pétrolier-ravitailleur Meuse et du sous-marin nucléaire d'attaque Rubis. Le groupe aérien embarqué (GAE) compte 2 Rafale, 16 Super-Etendard, 2 Hawkeye, 2 Dauphin et 2 Puma de l'Alat.
Le Gan, sous le contrôle opérationnel du chef d'état-major des Armées, est commandé par le contre-amiral François Cluzel.
Alabordache
2001
Sujet : Historique Lamotte-Picquet entre 1982 et 2001
1982

12 février : Mise sur cale à Brest.

1983

La coque est remorquée de Brest à Lorient pour achèvement, fournissant ainsi quelques 1 400 000 heures de travail à la DCN locale et 200000 heures pour Indret chargé de l'appareil propulsif.

1984

Avril : En forme de construction à Lorient.

Juillet : Montage des lignes d'arbres.

Novembre : En forme de construction à Lorient.

1985

Janvier : En forme de construction à Lorient.

6 février : C'est une quadruple mise à flot qui s'est déroulée sous la présidence de M. Charles Hernu, ministre de la Défense. Tour à tour, la corvette La Motte-Picquet, la corvette anti-aérienne Cassard, les CMT Orion et Croix du Sud avaient quitté la grande forme de l'arsenal de Lorient.

Mars : Montage des hélices

Octobre : Montage des turbines à gaz Rolls Royce Olympus TM3B

1986

Le 2 avril ont lieu les essais au point fixe.

16 avril : Prise d'armement pour essais.

Prise de commandement du capitaine de vaisseau Monnier.


Le bâtiment est sous l'autorité organique de COMAR Lorient.

L'association des anciens marins des Forces Navales d'Extrême-Orient (FNEO) a participé aux cérémonies de prise d'armement et de parrainage (24 mai 1987) du bâtiment, le nom de La Motte-Picquet ayant été porté par le bâtiment chef de division des Forces Navales d'Extrême Orient.

6 juin au 25 juillet : Essais à la mer de la propulsion.

4 septembre : Visite du groupe Océan de l'AOVC.

1987

17 au 18 avril : Le bâtiment prête assistance au chalutier La Confiance dont l'hélice était immobilisée par le chalut. L'intervention des plongeurs a permis au chalutier de récupérer son autonomie.

24 mai : Le parrainage du bâtiment par la ville de Rennes, a lieu en présence d'une importante délégation de la ville, conduite par Monsieur Hervé, député-maire. A cette occasion, un buste grandeur nature de La Motte-Picquet, copie de l'original conservé au Musée de la Marine, a été offert par la ville. La cérémonie a été suivie d'une courte sortie à la mer.

30 mars au 9 juillet : Essais à la mer Armes-Equipements.

6 juin : Visite des personnels de la DCAN Lorient ayant participé à la construction du bâtiment et de leurs familles (800 personnes).

31 juillet : Cloture d'armement.

6 août : Départ de Lorient. Début de la Traversée de Longue Durée.
Un groupe de 3 jeunes gens des villes marraines (Villeurbanne, Belfort et Rennes) embarquent pour la traversée jusqu'à Toulon.

12 août : Arrivée à Toulon.

Escales à Djibouti (24 août ), Bombay (Inde - 31 août au 3 septembre), Djakarta (Indonésie - 12 au 16 septembre), Qingdao (Chine Populaire - 25 au 30 septembre), Pusan (Corée du Sud - 2 au 7 octobre), Tokyo (Japon - 9 au 15 octobre), Pearl Harbour (Etats-Unis - 26 au 29 octobre), San Diego (Etats-Unis - 6 au 11 novembre), Acapulco (Mexique - 16 au 20 novembre), Panama City (Panama - 25 au 28 novembre), Ireland Island (Bermudes - 7 décembre).

La traversée de longue durée a été l'occasion de nombreuses manifestations de relations publiques. En coopération avec les industriels français, une action de promotion des matériels français a été conduite dans certains ports étrangers.

19 décembre : Fin de la traversée de longue durée. Retour à Brest.

1988

1er au 12 février : Essais à la mer Artillerie / Crotale.

18 février : Admission au service actif. Brest est le nouveau port base du bâtiment qui passe sous l'autorité organique de l'amiral commandant l'Escadre de l'Atlantique (ALESCLANT).

20 février au 13 mars : Sortie Albacore. Escales à Cadix (Espagne - 29 février au 2 mars), Casablanca (Maroc - 10 au 13 mars).

16 mars : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Varaut.


25 avril au 12 mai : Stage avec le Centre d'Entraînement de la Flotte.

17 et 18 mai : Tirs de missiles Exocet MM40.

25 au 31 mai : Exercice interallié Suroît.

13 juin : Du 13 juin au 31 août, le La Motte-Picquet est bâtiment de visite. Il aura ainsi accueilli 7500 visiteurs (groupes, organismes militaires et civils, population).

6 juillet : Visite d'une délégation technique chinoise.

18 juillet : Visite de l'amiral Al Granizo, Chef d'Etat Major de la Marine espagnole.

12 octobre : Passex avec le RFA Gold Rover.

24 octobre au 3 novembre : Mission Morgane avec l'Escadre de l'Atlantique.

14 décembre : Embarquement de stagiaires de l'IHEDN.

1989

5 au 7 janvier : Entraînement avec le sous-marin Sirène.

15 février : Entraînement avec le Remorqueur de Haute Mer Malabar.

26 février au 2 mars : Mission Mélusine avec l'Escadre de l'Atlantique. Perte de la perte de la coupée de mer tribord par mauvais temps.

Escale à Lisbonne (Portugual - 5 au 9 mai et 14 au 15 mai)

Escale à Kiel (République Fédérale d'Allemagne - 17 au 24 juin) à l'occasion de la semaine internationale de la voile. Le bâtiment recevra la visite de 800 personnes dont une délégation technique allemande et une délégation NFR90 (frégate OTAN).

14 août : Début d'IPER (Indisponibilité Pour Entretien et Réparations)

1er septembre : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Cuny.

6 septembre au 31 novembre : Passage au bassin.

1990

12 janvier : Fin d'IPER. L'équipage du bâtiment a été renouvelé à près de 50%.

19 au 28 février : Mission Ceclant.

7 au 15 mars : Sortie avec l'Escadre de l'Atlantique. Escale à Bordeaux (9 au 11 mars). 2000 personnes visitent le bâtiment. Deux journalistes du quotidien Sud-Ouest et de M6 embarque (12 mars).

2 avril au 18 mai : Période d'Entretien Intermédiaire avec passage au bassin (4 avril au 14 mai).

17 avril : Remise du prix 1990 du parrainage le plus prestigieux à la ville de Rennes au Senat.

26 avril : Visite de l'amiral Ruggiero, chef d'état-major de la Marine italienne.

9 mai : Visite de l'amiral Sakuma, chef d'état-major de la Marine japonaise.

21 mai au 4 juillet : Mission Eglefin. Escale à Narvik (26 au 29 mai). Visite du ministre de la Défense J.P Chevènement et de l'amiral Louzeau chef d'état-major de la Marine, à l'occasion du cinquantenaire de la bataille de Narvik.
Escale à Amsterdam (28 juin au 1er juillet). Pendant le transit de retour vers Brest (2 au 4 juillet), embarquement de journalistes : Nicolas Seydoux (Le Point), Serge Moati et Alain Lafargue (Antenne 2) accompagnés du CV d'Hautuille.

3 au 17 septembre : Exercice interallié Team Work.

18 septembre au 12 octobre : Période d'Entretien Intermédiaire.

12 octobre : Début de la mission Artimon. Escale à Djibouti (25 au 26 octobre), Abu Dhabi (5 au 6 novembre), Sharjah (14 au 15 novembre), Doha (25 au 27 novembre), Jebel Ali (5 au 6 décembre), Mina Sulman (Bahrein - 13 au 14 décembre).

2 décembre : Une délégation de 75 membres d'équipage et 8 officiers s'est rendue à Rennes pour participer, sur invitation du conseil municipal à diverses manifestations (prises d'armes, vin d'honneur, déjeuner, bal,...)

16 au 28 décembre : Période d'Entretien Intermédiaire à Jebel Ali.A l'issue de la PEI, les autorités des Emirats Arabes Unis offrent au La Motte-Picquet un gâteau de 2 mètres de long orné des pavillons Emiratie et Français pour célébrer l'amitié des deux pays.

31 décembre au 13 janvier 1991 : Mission Bérénice (évacuation de ressortissants à Mogadiscio)

1991

5 au 13 janvier : Les ambassadeurs de France et de Djibouti près la Somalie sont hébergés au carré commandant après leur évacuation de Mogadiscio.

Escale à Djibouti (13 au 16 janvier), Djeddah (16 au 18 février).

1er mars : Fin de la mission Artimon.

4 mars : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Bernard Durand.

5 au 26 avril : Période d'Entretien Intermédiaire.

17 avril : Visite du CEMM de Singapour.

9 au 14 mai : Mission Ceclant. Escale à Dinard (31 mai au 3 juin) avec réception à bord dans le cadre du congrès national de la FAMMAC.

7 au 20 juin : Mission Ceclant.

Septembre : Pendant la mini-transat, le bâtiment porte assistance au voilier Solo à demi-imergé (voie d'eau) après une collision avec un objet flottant.

23 au 25 septembre : Mission Ceclant.

8 au 10 octobre : Mission Ceclant.

14 octobre au 22 novembre : Sortie Amadeus avec l'Escadre de l'Atlantique. Tir d'un missile Crotale (21 novembre) sur cible Banshee au Centre d'Essai des Landes. Escales à Lisbonne (21 au 25 octobre), Madère (4 au 5 novembre), El Ferrol (12 au 15 novembre).

9 décembre : Début de la mission Hannibal en Zone Maritime Antilles Guyane (ZMAG).

Escales à Fort de France (19 au 23 décembre), Les Saintes (24 au 25 décembre), Roosevelt Roads (Porto-Rico - 26 au 27 décembre), Willemstad (Curaçao - 30 décembre au 2 janvier 1992). Le 23 décembre, le La Motte-Picquet porte assistance au chalutier After All en avarie complète de propulsion.

1992

Escales à Nassau (Bahamas - 9 au 13 janvier), Hamilton (Bermudes - 17 au 21 janvier), Punta Delgada (Açores - 27 janvier).

31 janvier : Fin de la mission Hannibal en Zone Maritime Antilles Guyane (ZMAG).

17 février : Début de l'IPER n°2. Passage au bassin du 2 mars au 17 avril.

1er juin : Le La Motte-Picquet est affecté au Groupe d'Action Sous-Marine.

19 juin : Fin de l'IPER n°2.

8 juillet : Sortie à la mer au profit des anciens marins des FNEO.

2 septembre : Réception à bord d'une délégation de personnalités de la ville de Rennes conduite par Monsieur Edmond Hervé, député-maire, avant le coquetèle de départ pour Toulon.

18 août au 2 septembre : Période d'Entretien Intermédiaire à Toulon, nouveau port base (12 septembre).

12 septembre : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Josse.

Le bâtiment est déployé en Région Maritime Méditerranée .

14 septembre au 9 octobre : Stage de remise en condition.

5 au 27 novembre : Sortie Hamilcar avec la Force d'Action Navale.

Escales à Tunis (9 au 12 novembre), Naples (16 au 20 novembre).

12 décembre : Le bâtiment rejoint la Force d'Action Navale.

1993

11 au 19 janvier : Passage au bassin.

28 janvier au 15 février : Mission Balbuzard. Escales à Ancône (10 au 13 février), Brindisi (15 au 16 février)

15 février au 19 mars : Opération Sharp Fence. Escales à Brindisi (26 février au 4 mars), Venise (12 au 16 mars).

25 mars au 16 avril : Période d'Entretien Intermédiaire à Toulon.

20 au 22 avril : Tir d'un missile Crotale.

13 mai au 19 juin : Opération Sharp Fence. Escale à Brindisi (16 au 21 mai et 29 mai au 3 juin)

26 juillet : Début du déploiement en ZMOI (Zone Maritime Océan Indien). Présence dans le golfe arabo-persique et au large de la Somalie.

Escale à Djibouti (6 au 9 août), Bahrein (15 au 21 août), Abu Dhabi (E.A.U. - 26 au 30 août)

Septembre : Visite du contre amiral Danton, commandant le groupe aéronaval Abraham Lincoln.

Escales à Karachi (Pakistan - 15 au 20 septembre), Abu Dhabi (E.A.U. - 25 au 30 septembre)


9 au 29 octobre : Période d'Entretien Intermédiaire à Dubaï (E.A.U.).

Escales à Doha (6 au 10 novembre), Mascate (24 novembre au 29 novembre), Djibouti (19 au 20 décembre).

28 décembre : Fin du déploiement en ZMOI.

1994

18 mars au 29 avril : Opération Sharp Guard. Escales à Venise (2 au 6 avril), Corfou (17 au 20 avril), Brindisi (25 au 27 avril).

9 mai : Prise de commandement du capitaine de vaisseau du Puy Montbrun.

Escale à Marseille (10 mai).


20 juin au 8 novembre : IPER (Indisponibilité Pour Entretien et Réparations) avec passage au bassin du 12 juillet au 28 septembre.

27 octobre : Une visite et un déjeuner à bord ont rassemblé 16 marins du croiseur La Motte-Picquet.

6 au 11 décembre : Stage de remise en condition.

19 décembre : Visite du ministre de la Défense M. François Léotard.

1995

9 janvier au 3 février : Période d'Entretien Intermédiaire.

6 février au 2 mars : Stage de remise en condition. Escale à La Spezia (Italie - 24 au 27 février)

4 mars : Début du déploiement en ZMOI (Zone Maritime Océan Indien). Escales à Djibouti (13 mars), Abu Dhabi (E.A.U. - 19 au 23 mars) à l'occasion du salon IDEX, Doha (Qatar - 26 au 31 mars).

30 mars au 5 avril : Exercice Pearl Gathering II avec la Marine du Qatar.

11 avril au 8 mai : Période d'Entretien Intermédiaire à Dubaï avec le soutien du BSM Garonne.

20 au 24 mai : Escale à Al Manama (Bahrein).

25 au 28 mai : Exercice Gulfex avec les Marines américaines et britanique.

Escales à Mascate (Oman - 3 au 8 juin), Djibouti (12 au 15 juin).

23 juin : Fin du déploiement en ZMOI.

31 juillet au 8 septembre : Période d'Entretien Intermédiaire.

13 au 22 septembre : Entraînement avec la Force d'Action Navale. Escale à Propriano (16 au 17 septembre).

31 octobre au 28 décembre : Opération Sharp Guard. Escales à Héraklion (10 au 14 novembre), Venise (25 au 30 novembre), Naples (3 au 9 décembre).

20 décembre : Cérémonie à la mémoire de l'équipage du sous-marin Protée présidée par l'amiral Lefebvre, chef d'état-major de la Marine.

1996

29 janvier au 23 février : Période d'Entretien Intermédiaire.

24 février au 28 mars : Opération Sharp Guard.

11 mars au 1er avril : Période d'Entretien Intermédiaire.

2 avril : Début du déploiement en ZMOI (Zone Maritime Océan Indien). Escales à Djibouti (12 avril), Mascate (18 au 19 avril), Dubaï (27 au 30 avril), Abu Dhabi (E.A.U. - 30 avril au 4 mai).

4 au 9 mai : Exercice Big Fox 2 avec la Marine des Emirats Arabes Unis.

11 au 23 mai : Période d'Entretien Intermédiaire à Dubaï avec le soutien du BAP Jules Verne.

25 au 29 mai : Exercice Al Morjan avec la Marine du Sultanat d'Oman.

Escales à Wudam (Oman - 25 au 29 mai), Mascate (Oman - 30 mai au 4 juin).

8 juin : Début de Période d'Entretien Intermédiaire à Dubaï avec le soutien du BAP Jules Verne.

11 juin : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Lepeu à Dubaï (en escale jusqu'au 15 juin).

15 juin au 12 juillet : Mission de surveillance des Iles Hanish (mission Condor). Escales à Abu Dhabi (E.A.U. - 17 au 18 juin), Ash Shuwak (Koweit - 22 au 24 juin), Djibouti (3 juillet).

12 juillet : Fin de la mission en ZMOI.

19 au 23 juillet : Mise en condition du sous-marin Psyché.

9 septembre au 11 octobre : Période d'Entretien Intermédiaire.

25 octobre au 4 novembre : Exercice Kroumerie avec la Marine Tunisienne. Escale à Bizerte (25 au 27 octobre et 30 octobre au 3 novembre)

5 au 21 novembre : Exercice Mare Nuevo avec la Marine Italienne. Escale à Cagliari (8 au 10 novembre), Naples (15 au 17 novembre).

1997

18 au 25 janvier : Exercice Aswex en Atlantique.

27 janvier au 1er septembre : IPER à Toulon avec passage au bassin du 12 mars au 26 mai.

11 au 15 juillet : Visite d'une délégation de 41 membres d'équipage à Rennes (déjeuner à la résidence, réception à l'hotel de ville, défilé du 14 juillet).

13 octobre au 7 novembre : Stage de remise en condition.

24 novembre au 13 décembre : Mission de surveillance en Adriatique. Escales à Venise (28 novembre au 2 décembre), Koper (Slovénie - 5 au 8 décembre), Corfou (Grèce - 10 au 12 décembre).

1998

9 janvier : Début de la mission Thétis en Zone Maritime Océan Indien.

Escales à Djibouti (16 janvier), Doha (Qatar - 22 au 28 janvier), Abu Dhabi (E.A.U. - 2 au 5 février).

15 février au 3 mars : Période d'Entretien Intermédiaire à Dubaï.

4 au 21 mars : Exercice Pearl Gathering III avec la Marine du Qatar. Escale à Doha (4 au 22 mars), Djibouti (27 au 30 mars).

9 avril au 29 mai : Période d'Entretien Intermédiaire avec le soutien du BAP Jules Verne.

2 juillet : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Claval.


28 au 31 août : Mise en condition du sous-marin Rubis.

12 septembre : Sortie des familles.

12 au 27 septembre : Le groupe Cassard, La Motte Picquet et Marne a participé à l'exercice franco-égyptien Cléopâtre auquel était conviée la Marine italienne. La période à la mer a été divisé en deux temps, pendant lesquels se sont mesurées deux forces mixtes. Tout d'abord, une première répartition en deux Task Group, le premier composé par le Damyat, le El Suez, La Motte Picquet et l'Aviere ; le second comprenant le Sharm-el-Sheik et deux patrouilleurs de type Ramadan, ainsi que le Cassard, la Marne et le Zeffiro. Le deuxième temps a été marqué par une reconfiguration entre deux nouvelles forces, le Task Group bleu (Damyat, El Suez, Cassard, Zeffiro, appuyés par des mirages 2000) et le Task Group orange (Sharm-el-Sheik, La Motte Picquet, Aviere, Da Vinci, deux patrouilleurs de type Ramadan) (Cols bleus n°2461 novembre 1998). Escale à Alexandrie (17 au 21 septembre et 23 au 27 septembre)

28 septembre au 22 octobre : Exercice Pean. Escale à Lattaquieh (Syrie - 1er au 5 octobre), Le Pirée (12 au 16 octobre).

5 novembre : Adoption par l'équipage du pavillon de tradition.

16 au 25 novembre : Exercice Mare Nuevo 98, à l'invitation de la Marine italienne. Les participants, français et italiens comprenaient les frégates italiennes Durand de la Penne, Audace, Zeffiro, Maestrale, Euro, La Motte Picquet, deux sous-marins de type Da Vinci, une frégate de type Soldati, quatre corvettes de type Minerva et trois hydroptères de type Sparviero. La mission consistait à ramener à la raison un pays refusant d'appliquer les résolutions des Nations Unies et aidé par des entités nationales émergentes (Cols Bleus n°2648 janv 1999). Escales à Cagliari (13 au 16 novembre), Naples (20 au 24 novembre).

26 novembre : Début de l'action Popeye. A l'instar de l'action des "grands frères" en région parisienne. Les marins du La Motte-Picquet apportent leur soutien aux adolescents du quartier toulonnais de l'Escaillon et du Collège de la Marquisanne.

1999

3 au 9 janvier : Remise en condition des sous-marins Saphir et Rubis.

11 janvier au 12 février : Période d'Entretien Intermédiaire.

17 au 24 février : Exercice au profit du cours de commandement de sous-marins.

5 mars au 19 avril : Le La Motte Picquet est devenu la composante française de l'escadre de l'Euromarfor, rejoignant ainsi le NRP Alvares Cabral (embarquant le CTG portugais), PITS Libeccio et le SPS Extremadura. Transitant vers la mer Égée, le groupe Euromarfor est allé à la rencontre du GEAOM, donnant lieu à un passex avec le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc et la frégate Duguay-Trouin (Cols Bleus n°2482 du 17 avril 1999). Escales à Lisbonne (2 au 8 mars), Ajaccio (19 au 20 mars), Catane (22 au 24 mars), Le Pirée (26 au 30 mars), Izmir (31 mars au 3 avril), Tarente (6 au 9 avril).

30 avril au 10 mai : Période de permissions/gardiennage.

17 au 22 mai : Participation à la remise en condition du BCR Marne.

22 mai : Exercice devant Toulon avec le Var et la frégate égyptienne Moubarak.

1er au 23 juin : Participation du bâtiment à la mission Trident (libération du Kosovo) en Adriatique avec le sous-marin Casabianca. A l'issue de la mission, sur décision du commandant, la flamme de guerre sera rallongée de 23 cm.

8 juillet : Sortie des familles.

Escale à Koper (13 au 17 juillet).

30 juillet au 3 septembre : Période de permissions/gardiennage.

9 au 11 septembre : Entraînement mutuel avec les frégates Aconit et La Fayette.

12 au 24 septembre : Exercice franco-tunisien Pangolin suivi d'un entraînement avec le Cassard, la Somme, l'Aconit et le La Fayette. Escale à Bizerte (13 au 15 septembre), Tunis (17 au 20 septembre).

29 novembre : Départ en mission Khor Angar, de surveillance du conflit entre l'Ethiopie et l'Erythrée et de protection de la République de Djibouti. Passage du canal de Suez (3 décembre). Djibouti ().

23 janvier : Retour à Toulon.

31 janvier au 3 mars 2000 : Passage au bassin pour changement des douelles de la ligne d'arbres bâbord.

2000

12 au 25 mars : Exercice de lutte anti-sousmarine Shark Hunt, en compagnie de l'Améthyste, des frégates américaines Mahan, Anzio et du sous-marin espagnol Narval. Escale à Palma de Majorque (20 au 24 mars).

Escale à Alger (27 au 30 mai). La frégate La Motte-Picquet est le premier bâtiment de le Marine depuis onze ans, à faire escale en Algérie. A cette occasion, le bâtiment arborait la marque du VAE Paul Habert, commandant la zone maritime Méditerranée. L'amiral a rencontré le général de corps d'armée Mahamed Lamari, chef d'état-major de l'armée nationale populaire ainsi que plusieurs personnalités militaires.

Escale à Livourne (9 au 13 juin)

15 au 28 juin : Exercice Eole avec les marines espagnoles, italiennes. Escale à Alicante (15 au 17 juin).

4 juillet : Prise de commandement du capitaine de vaisseau Benoit Chomel de Jarnieu

Escale à Alexandrie (18 au 23 septembre). Le Suffren, le La Motte-Picquet et la Marne, ainsi que les frégates italiennes Audace et allemande Augsburg, se sont retrouvés à Alexandrie pour participer à l'exercice franco-égyptien Cléopâtre. L'escale fut largement consacrée aux conférences. Trois jours d'exercices en mer se sont succédés à l'issue.

Début octobre : Escale à Héraklion (Crète)

23 octobre : En marge du salon de l'armement Euronaval 2000, des délégations étrangères ont été invitées à découvrir à Toulon le CMT Persée, les avisos Cdt Birot et Cdt Ducuing, le SNA Rubis, les frégates Jean Bart, La Fayette et La Motte-Picquet, le PR Meuse, le TCD Foudre et le porte-avions Charles de Gaulle. (Cols Bleus n°2547 du 21 octobre 2000)

IE avec passage au bassin (9 au 20 novembre) pour changement des douelles de la ligne d'arbres tribord. Le passage au bassin, initialement prévu jusqu'à la mi-décembre, est écourté en raison de l'entrée au bassin du Charles de Gaulle suite à son avarie d'hélice. L'opération de remontage des coussinets est réalisée à flot par la DCN Toulon. Cette opération, qui sera réalisée avec succès, est une première sur une frégate type F70.

Le bâtiment appareille le 27 décembre pour la 56ème mission Corymbe au large de l'Afrique Occidentale, dans un contexte particulièrement tendu (coup d'état en Côte d'Ivoire, assassinat du président Kabila au Congo,...).

2001

La première escale le conduit à Dakar (2 au 8 janvier). Puis le La Motte-Picquet assure la protection maritime du sommet franco-africain, lors d'un mouillage à Limbé (Cameroun - 16 au 20 janvier) où son hélicoptère Lynx prend l'alerte à 6 heures. Il fait ensuite escale à Port-Gentil (Gabon - 22 au 25 janvier).
Le bâtiment passe la "ligne" (28 janvier) pour la deuxième fois de sa carrière avant de faire escale à Lomé (Togo - 29 janvier au 2 février).

Du 5 au 7 février, le bâtiment effectue un passex avec l'HMS Iron Duke avant de retourner une dernière fois à Dakar où il arrive le le 9 février. Le Ventôse prendra le relais de la mission Corymbe le 16 février, date à laquelle la frégate La Motte-Picquet quitte l'Afrique pour rejoindre Toulon où elle arrive le 22 février.
Le bâtiment quitte Toulon le 13 mars, pour un entraînement avec la frégate Aconit et la participation à la Mise en Condition Opérationnelle (MECO)du BCR Somme. De retour à quai, le 15 mars, il repart le lendemain pour une mission de lutte contre l'immigration clandestine.
Du 21 mars au 5 avril, le La Motte-Picquet participe avec la frégate Montcalm, à l'exercice franco-italien Mare Aperto, avec escales à Cagliari (24 au 26 mars) et Malte (30 mars au 3 avril).


En route vers la mer d'Oman
Nom de code « Héraclès »


Le CDG a appareillé le 1er décembre.
La task force 473 (2900 hommes), placée sous commandement du contre-amiral François Cluzel, et composée du porte-avions Charles de Gaulle, des frégates La Motte-Picquet, Jean de Vienne, Jean Bart, du sous-marin nucléaire d'attaque Rubis, du pétrolier ravitailleur Meuse et de l'aviso Commandant Ducuing a quitté Toulon le 1er décembre 2001. Sur le plan aérien, le porte-avions embarque 16 Super Etendard des flottilles 11F et 17F, un des deux Hawkeye de la 4F, deux Rafale dont le nombre pourrait être revu à la hausse en cours de mission, ainsi que des hélicoptères pour assurer la logistique.


Le rôle du groupe aéronaval français, positionné au sud-ouest de la ville pakistanaise de Karachi, sera d'accompagner la deuxième phase de lutte contre les réseaux terroristes, le Charles de Gaulle et son escorte vont participer au contrôle de mers par lesquelles transitent tous les trafics. Il s'agit en particulier d'éviter que des membres d'Al-Qaeda utilisent des bateaux pour se rendre en Somalie, au Yémen ou ailleurs, à partir du Pakistan.
A son arrivée dans l'océan Indien, le groupe aéronaval français rejoindra une force internationale d'une cinquantaine de bâtiments américains, japonais, australiens, canadiens, anglais, allemands, italiens, hollandais et espagnols. Le commandement interallié basé à Bahreïn permettra d'intégrer la TF473 dans le dispositif.

Djibouti étant trop éloigné du théâtre des opérations militaires, c'est à Dubaï que s'est organisé le soutien logistique du groupe aéronaval. Ainsi, à la mi-janvier, le sous-marin nucléaire d'attaque Rubis, la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet, le pétrolier ravitailleur Meuse, les chasseurs de mines Persée et Pégase, accompagnés de leur bâtiment de soutien Loire, étaient à quai les uns derrière les autres. Quant au bâtiment de commandement ravitailleur Var et au bâtiment de renseignements Bougainville, tous deux sont actuellement en cale sèche pour une période d'entretien prévue de longue date.
Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.