login
mot de passe

Mot de passe oublié ?
Actualité Historique Marine - Fregate_rang_2 - guepratte
Frégate Guépratte
guepratte
Déplacement : 3200t
Longueur : 125m
Largeur : 15,4m
Tirant d'eau : 4,8m
Numéro de coque : F714
Date admission au service actif : 2002
L'actualité / Historique est une page destinée à présenter l'actualité d'une unité. Elle est également destinée à présenter l'histoire d'une unité : son activité passée et future, ses anecdotes, des faits marquants.
Vous pouvez compléter cette page si vous possédez des informations.
Actualité Frégate Guépratte

12 / 06 / 2017
Sujet : U2z0g1pW14u
Obviously, the documents belong to the Iraqi Jewish community. This is something like Jordan demanding the Dead Sea Scrolls.Of course, if the Iraqi museum is really interested in Jewish relics, etc., then copies of the documents could be made for them, as well as replicas of the physical rewlis.Meanchile, if Saad Eskander wants to show respect for the Jewish heritage in Iraq, he might raise his voice about the efforts to dejudaize the tomb of Ezekiel.
Eurocopter
20 / 06 / 2007
Sujet : Eurocopter: Un hélicoptère Tigre apponte sur le Guepratte
La délégation générale pour l’armement (DGA) et Eurocopter ont procédé à une campagne d’essais de navalisation de l’hélicoptère Tigre sur deux bâtiments de la Marine nationale, la frégate de type Lafayette Guépratte et le transporteur de chalands de débarquement (TCD) Siroco.

Des creux de 6 mètres, un vent de près de 100 km/h et un pont qui gîte à 12 degrés ont permis de tester l’embarquement du Tigre dans des conditions météorologiques extrêmes. Ces essais visaient notamment à apprécier la capacité d’appontage, à préciser les manœuvres d’amarrage une fois l’hélicoptère posé, de repliage des pales et de manutention sur le pont, dans le hangar et le radier du TCD. Les 300 appontages effectués pendant ces 13 jours en mer ont confirmé les capacités exceptionnelles du Tigre a être utilisé à partir d’un navire.

Réalisée dans le cadre de la qualification standard 1 du Tigre HAP, cette campagne a visé à caractériser les aptitudes du Tigre à l’utilisation sur des bâtiments de la Marine nationale française. Enjeu majeur pour l’Armée de terre, la navalisation constitue une étape importante dans le déroulement du programme. Le Tigre doit pouvoir embarquer à partir de fin 2008 sur BPC (bâtiment de projection et de commandement), porte-avions et TCD.
Alabordache - marine nationale
12 / 10 / 2005
Sujet : Excercice franco-marocain "CHEBEC 05"
L’exercice franco-marocain « CHEBEC 05 » qui s’est déroulé à partir du 16 septembre dernier avait pour thème le soutien humanitaire de première intervention à partir de la mer après une catastrophe naturelle de type tremblement de terre. Côté français, cet exercice a mis en œuvre la frégate française « Guépratte » avec son hélicoptère « Panther » et côté marocain la frégate de surveillance « Mohamed V » et son propre « Panther ». Un hélicoptère lourd « Super Frelon » a également rejoint l’exercice ainsi que de nombreux éléments des marins-pompiers de Marseille. Militaires de la marine, les marins-pompiers sont habitués à intervenir très rapidement dans des pays en proie à des catastrophes naturelles et à s’intégrer avec fluidité dans toute organisation de secours aux personnes.

L’exercice « CHEBEC » est la manifestation la plus importante depuis dix ans de la coopération entre la marine nationale et la marine royale marocaine. Ces deux marines, dont les structures sont organisées sensiblement de la même façon, partagent des préoccupations communes en Méditerranée dans le domaine de la surveillance et de la sécurité maritime.

Partant du constat que plus de 60 % de la population mondiale vit à moins de 100 kilomètres des côtes, une intervention venant de la mer revêt un intérêt tout particulier et le récent tremblement de terre survenu au Pakistan prouve, s’il en était besoin, que la réalité peut souvent dépasser la fiction.

Les frégates utilisées pour cet exercice disposaient chacune d’un hélicoptère, d’embarcations, de personnel de santé et de tous les corps de métiers susceptibles de porter assistance à des populations sinistrées. A partir de la mer, ces bâtiments sont capables d’effectuer les reconnaissances nécessaires, les premières interventions d’assistance aux populations et de mettre leurs expertises au service des décideurs.

Pour situer le contexte de ce type d’exercice, il n’est pas inutile de rappeler qu’en janvier et février 2005, le porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc », le bâtiment de commandant et de ravitaillement « Marne » et la frégate anti-sous-marine « Dupleix » avaient participé à la mission « Béryx », venant à l’aide des populations sinistrées de l’Asie du sud, durement touchées par un tsunami.
Alabordache
13 / 07 / 2005
Sujet : La frégate Guépratte en escale à Menton


La frégate Guépratte de type Lafayette est en escale à Menton avec les croiseurs russe Moskwa et Pytlivy qui comprennent 700 membres d'équipage.

Cette escale s'inscrit dans le cadre de cérémonies en l'honneur de l'amiral russe Ivan Konstantinovitch Grigorovitch, ministre de la marine impériale du tsar jusqu'en 1917, mort en 1930 à Menton.

Afin de ne pas effrayer les Mentonais, précise la mairie, les militaires russes n'ont pas procédé aux tirs de 19 coups de canon annonçant le début d'une cérémonie officielle selon leurs tradition.
Source : afp
25 / 02 / 2003
Sujet : Retour du GAN à Toulon
Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle a regagné mardi matin la rade du port de Toulon après trois semaines d'exercices en Méditerranée.

Le porte-avions restera une semaine à Toulon avant de repartir entre le 4 et le 6 mars en Méditerranée pour une nouvelle période d'entraînement du groupe aéronaval GAN (le porte-avions et son escorte) et de "qualification" du groupe aérien embarqué (GAE), a indiqué la Marine.

Parti de Toulon le 4 février, le Charles de Gaulle a notamment "travaillé" avec le porte-avions américain Harry Truman, venu relever le George Washington, en partance pour le Golfe. Durant ces exercices, effectués pendant pendant près de trois jours entre la Sicile et la Crète, les appareils des deux pays ont simulé des combats aériens.

Le ministère de la Défense a précisé jeudi dernier qu'il s'agissait "d'exercices prévus, programmés". "Il n'y a rien qui correspond à une hypothèse d'emploi dans le contexte de la crise de l'Irak", avait déclaré le porte-parole du ministère Jean-François Bureau lors d'un point de presse hebdomadaire.

Le porte-avions devait initialement être bloqué à Toulon pour entretien durant tout le premier semestre. Il était rentré en juillet 2002 d'une mission de sept mois dans l'Océan indien, dans le cadre de l'opération alliée contre le terrorisme.

Des exercices sont aussi prévus avec les marines grecque et italienne, entre le 21 et le 25 février.

Lors de son départ de Toulon, le ministère de la Défense avait indiqué que le Charles de Gaulle avait tout à fait la capacité technique de rejoindre une autre zone, si l'ordre lui en est donné.

"Quand un bateau appareille, il part avec son +plein complet+, son équipage, son armement et ses avions, qu'on soit en temps de paix ou de crise. Un bateau tel que le Charles de Gaulle n'est pas à moitié opérationnel, ou opérationnel pour de faux. Il est totalement opérationnel", avait alors déclaré le commandant Christophe Prazuck, chef du Sirpa-Marine (service d'information).

La décision de rendre le Charles de Gaulle disponible avait été prise fin décembre par le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Jean-Louis Battet. Mais cette décision "ne préjuge aucune décision politique" sur un éventuel engagement militaire français contre l'Irak, avait précisé le ministère de la Défense.

Il transporte quatorze Super-Etendard, deux avions radar Hawkeye, quatre Rafale, deux hélicoptères Pedro et deux Puma. Il est escorté par la frégate anti-aérienne Cassard, la frégate anti-sous-marine La Motte Picquet, la frégate furtive Guépratte, le pétrolier ravitailleur Somme et le sous-marin nucléaire d'attaque Saphir.
Source : afp
04 / 02 / 2003
Sujet : Le GAN va s'entraîner avec l'USS Truman
Le porte-avions nucléaire Charles-de-Gaulle, qui a quitté Toulon mardi matin pour trois semaines d'"exercices classiques", aura "l'occasion" de s'entraîner en Méditerranée centrale avec le porte-avions américain USS Harry Truman, a-t-on appris auprès de la force d'action navale (FAN) à Toulon.

"A chaque fois que nous avons l'occasion de rencontrer des bateaux des marines alliées, nous en profitons pour nous entraîner avec eux", a expliqué le lieutenant de vaisseau Eric Wacongne, chargé de la communication de la FAN.

"Il se trouve que le Harry Truman est en Méditerranée, et que notre porte-avions devrait le croiser à un moment ou à un autre. Nous saisirons cette occasion pour effectuer un exercice. C'est tout à fait courant", a ajouté l'officier de communication.

Le porte-avions américain Harry Truman se trouve en Méditerranée, prêt à participer à une éventuelle guerre contre l'Irak.

Le Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval, composé de la frégate anti-aérienne Cassard, la frégate anti-sous-marine La-Motte-Piquet, la frégate furtive Guépratte et du sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Saphir, ont appareillé pour un exercice de trois semaines, baptisé Pean 03, d'abord au large de Toulon puis en Méditerranée centrale, qui entre, selon la FAN, dans le cycle d'entraînement normal après une phase d'entretien du navire.

Il devrait également s'entraîner avec la marine italienne, avant de gagner une base de l'OTAN à La Sude, en Crête. Son retour à Toulon est prévu vers le 25 février.

Fin décembre, le ministère de la Défense avait indiqué que des dispositions techniques avaient été prises "pour rendre le porte-avions disponible au premier semestre 2003 alors qu'initialement il était prévu qu'au premier semestre 2003 le Charles-de-Gaulle fasse l'objet d'une période d'interruption pour entretien".

Le ministère avait précisé que cette décision "ne préjuge aucune décision politique" des autorités françaises sur un éventuel engagement militaire contre l'Irak.
Marine nationale
22 / 08 / 2001
Sujet : Escale à Québec
Poursuivant sa traversée de longue durée, le Guépratte a relâché du 03 au 07 août à Québec au Canada. Après le chenalage du Saint-Laurent, les marins ont vu se profiler sur l’horizon la silhouette massive du château de Frontenac (en fait un hôtel dès sa conception à la fin du XIX e siècle) qui domine par sa stature et son architecture imposante les quartiers du vieux Québec. Ceux-ci constituent le cœur historique de cette ville située à un point stratégique du Saint-Laurent. Les premiers faubourg de Québec furent en effet édifiés sur les hauteurs surplombant le fleuve, à l’endroit même ou les deux rives sont les plus proches. Une citadelle y fut d’ailleurs construite à la fin du XVII siècle par la colonie française pour contrôler le trafic fluvial. Aujourd’hui, les abords du fleuve servent de promenade aux habitants qui, profitant su soleil estival, se rendent sur cet ancien chemin de ronde menant aux plaines d’Abraham, tristement célèbres par la bataille qui s’y déroula en 1759 et qui marqua le début de la mainmise britannique sur la Belle Province. L’équipage du Guépratte s’est donc aventuré dans les ruelles étroites du quartier du petit Champlain, bordé de maisons en pierre de taille et aux échoppes rénovées qui confèrent à Québec à la fois des allures de Montmartre et de Saint-Malo.D’autres ont pu s’éloigner de la ville pour admirer les chutes de Montmorency, ainsi que l’île d’Orléans où il fait si bon vivre. Certains ont même poussé leurs visites jusqu’à Montréal. Tous garderont en mémoire la gentillesse, la générosité, et la curiosité bon enfant, ainsi que l’accent inimitable de nos chers cousins. Une équipe de TV RADIO a réalisé un reportage à notre arrivée à Québec.
Marine nationale
22 / 08 / 2001
Sujet : escale à Saint-Pierre-et-Miquelon (suite)
Cette collectivité territoriale couvrant une superficie de 242 km2, terre franaise depuis 1604, compte 6000 habitants, dont 95% sur la seule île de Saint-Pierre. Le 01 août, par un épais brouillard, le Guépratte s'amarrait au quai en eaux profondes de Saint-Pierre. Le beau temps récompensant les marins audacieux, c'est sous un soleil revenu que l'équipage partait à la découverte de la ville, distante de quelques centaines de mètres. Tous purent alors admirer le pittoresque de ces maisons aux plats-bord et aux bardeaux de couleurs vives, et apprécier la gentillesse des habitants. Tous garderont en mémoire l'accueil particulièrement amical des Saint-Pierrais qui, malgré les trop courtes heures passées sur place, leur ont dit leur joie de les accueillir et se sont empressés de leur faire partager la beauté mystérieuse de leur île. A l'issue de l'appareillage, le Panther à décollé pour un vol au-dessus de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Marine nationale
22 / 08 / 2001
Sujet : Transit Norvège - Canada; escale à Saint-Pierre-et-Miquelon
Le 26 juillet 2001, Le Guépratte quittait Stavanger et mettait le cap à l'ouest, vers le Canada. Dès le lendemain, le bâtiment abordait l'archipel des Orcades et entrait dans Scapa Flow, suivant quelques décennies plus tard le sillage des dreadnoughts britanniques de la Première Guerre mondiale, et saluant les épaves de la flotte allemande qui se saborda en 1919. Au vu de la géographie complexe des lieux, chacun pouvait aussi apprécier l'exploit des sous-mariniers allemands capables de surprendre la Royal Navy au mouillage en 1941. Sortant de Scapa Flow, le Guépratte entamait sa traversée de l'Atlantique. La bonne marche de ses moteurs, à peine contrariée par un fort coup de vent lui permettait d'envisager de relâcher quelques heures à Saint-Pierre-et-Miquelon, morceau de territoire français en Amérique du nord.
Année : (champs indispensable,sur 4 chiffres)
Mois : (sur 2 chiffres)
Jour : (sur 2 chiffres)
Photo :         (photo de l'unité)
Source :    
Titre :    
Texte :      
Partenaires : Rencontres - Sortir, organiser son temps, rester en contact - Service à la personne - Babysitting - Emploi-retraite - Job étudiants - Annoncer une soirée - Aéronavale - Aéronautique navale - Aéronautique - Sous-marins - Maistrance - Cercles militaires - Cercles des Armées - Sortir et rencontrer sur Sortie-privée.net

©alabordache.fr 1997-2009 Tous droits réservés
Le site www.alabordache.fr est déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1109256
En application de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi), et de rectification (art. 36 de la loi) des données vous concernant.